Championnat de Bretagne indoor de softball – 1ère journée – Le C/R

Ce dimanche 17 novembre 2013, Brest accueillait la première journée du championnat de Bretagne indoor de softball.

 

Vous vous dîtes merde, j’y s’rais bien allé, j’ai zappé ! Pôvres de vous, vous étiez pourtant informés mais, première journée sans pluie depuis 53 jours, vous avez préféré la ballade en famille. Ou plutôt, non, votre femme a choisi pour vous.

Je vous entends d’ici, enthousiaste : « Mais chérie, la première journée du championnat de Bretagne indoor de softball, quand même, on va pas rater ça ! »

Elle : « Championnat de Bretagne, je vois à peu près c’que ça veut dire, mais indoor ? »

Vous : « Ben, ça veut dire en salle, dedans, à l’abri, quoi ! »

Elle : « Pourquoi tu dis pas en salle, alors, au lieu de faire ton intéressant avec des mots anglais que personne ne comprend ? »

Vous soupirez, au bord du renoncement (je vous trouve un peu mou, en ce moment).

Elle : « Et softball, qu’est-ce que c’est qu’ce truc, encore ? »

Vous, reprenant espoir (mais faiblement, avouons-le) : « C’est comme du baseball, mais en salle. Et mixte. »

Elle : « Mixte, genre avec des filles ? »

Vous, soupirant encore : « Ben ouais, forcément ! »

Elle : « J’en étais sûre, tout ça pour reluquer des gonzesses. Déjà qu’t’es allé au foot la semaine dernière ! »

Vous, battant au passage le record d’Europe de soupir (1,22 mètre, 0,25 de vent favorable) : « Ouais, mais là, y’a pas d’filles ! T’façon, c’est bon, j’ai plus envie. »

Elle : « Très bien, on ira faire un tour à la Pointe Saint-Mathieu ! »

Vous, marmonnant : « Mouais, des fois qu’ça ait changé depuis la dernière fois. »

Elle : « Quoi ? »

Vous : « Non, non, rien. » Constatant que c’est foutu pour le softball, vous gardez une cartouche pour le match de ce soir à la télé. Faudrait pas non plus tout cramer sur un mouvement d’humeur. Vous retenez donc les chevaux. C’est bien, c’est important la prudence.

 

Je vous plaints. Mais bon, nous y étions, nous, et on va vous faire un petit compte-rendu aux oignons. Comme ça, vous n’aurez pas tout perdu. Et puis, quoi, c’est joli la Pointe Saint-Mathieu en automne, non ?

Vous : « Ouais mais on y est déjà allé en juin. »

Bon, ça va maintenant, reprenez-vous. Un peu de courage, bon Dieu ! De la résilience ! Vous n’allez pas non plus nous foirer le compte-rendu avec votre femme qui n’aime pas le sport ?

 

Je reprends.

Donc, 1ère journée du championnat de Bretagne de softball indoor, reprenez votre respiration, poule ouest.

Les forces en présence : Lannion, Rennes, Brest.

Les p’tits noms : Seadogs de Lannion, Redwings de Rennes, Dubliners de Brest.

Le programme : 10h00, Rennes-Lannion – 12h00, Brest-Lannion – 14h00, Brest-Rennes.

La restauration : tout à un euro, sauf les bières à 1,5. Y’a eu des plaintes. Mais seulement pour les bières.

La salle : magnifique terrain de soft, carré, hauteur de plafond suffisante, éclairage très correct.

Le sol : froid, dur, râpeux, inhospitalier. Eviter les slides (glissades). J’ai essayé, je déconseille : mauvais pour les genoux, les coudes, les côtes, les mains, les vêtements. Très mauvais.

Le chauffage : niet (j’ai attrapé un rhume ; voyez, vous avez bien fait de ne pas venir ; il faisait sûrement meilleur à la Pointe Saint-Mathieu).

Le public : assez nombreux au final.

La presse : présente. Merci au Télégramme d’avoir dépêché une bien sympathique journaliste.

 

10h00 : play ball !

Lannion rencontre Rennes.

Ils ont méchamment pris du poil de la bête, les Lannionais. On se dit ouais, des pauvres gens d’un bled du 22, tout ça, ils vont se faire manger tout cru par les Rennois. Et ben, pas du tout, dites donc. Ils ont atomisé les Poulettes (l’auto-surnom des softeuses rennaises, et tant pis pour les mecs de l’équipe), 10 à 2. Elles ont même évité une correction plus grande encore en faisant entrer leur coach légendaire au lancer. Maintenant qu’il a raccourci sa barbe, il fout moins les j’tons, mais quand même ! Il lance fort, et plutôt pas mal.

‘Fin bon, 10 à 2, quoi ! Le choc. Va falloir serrer les rangs chez les Dubs.

 

12h00 : apéro. Ah non, désolé, c’est pas ça. Enfin, pas pour tout le monde…

12h00 : 2ème match, Brest affronte le vainqueur de la première confrontation. Les Dubs paraissent au taquet. Reste à espérer une petite fatigue chez les Chiens de mer. Il a une salle tête, le chien de leur logo, non ? Borgne, des dents énormes, je me demande même s’il ne bave pas. Qué mostre ! Côté équipement, par contre, rien à dire : de belles chemises, des sweats magnifiques. C’est important, les équipements.

C’est parti. Et plutôt bien pour les Dubs. Dans une première manche de feu, les Seadogs boivent la tasse : 6 à 1. Ite missa est ? Peut-être pas. Notons au passage un magnifique vol de base de Charbo sur la plaque. Heureusement, l’arbitre, concentré sur la « touche » du catcheur sur le coureur, ne verra pas notre valeureux Charbo oublier de toucher la plaque !

La deuxième manche voit Ronn claquer un home run, un des deux de la journée, nous en reparlerons. Charbo, très affûté, devant le jeune Charbo 2 déchaîné, nous pose un superbe slide sur le marbre (j’en ai encore mal en y repensant), et score à nouveau. Fin de seconde manche : 9 à 3. Les Dubs contrôlent et semblent se diriger vers une confortable victoire. Du moins, le pense-t-on. Pas du tout, dites donc ! C’est dingue, le softball.

Les Chiens de mer se sont refaits la c’rise. La bave aux lèvres (ah voyez, j’avais raison), nos valeureux Lannionais nous sortent une première moitié de 3ème manche d’anthologie. Avec 7 points marqués, ils passent en tête à l’entame du dernier virage : 10 à 9. Les Dubs ont un genou à terre.

Ils auront toutefois assez d’énergie pour arracher deux points supplémentaires en fin de troisième inning, et emporter la mise 11 à 10.

Une belle partie, à l’analyse, contre nos meilleurs ennemis, mais diablement sympathiques, Lannionais.

 

14h00 : dernière rencontre de la journée. Des Brestois émoussés, lamentablement privés d’apéro par une coach pointilleuse, se présentent sur le terrain.

Les Poulettes se sont restaurées, massages, coaching, échauffement. J’ai un mauvais feeling. Bon je triche un peu, mais comme c’est moi qui écrit, je fais comme je veux !

Ils sont bien mimis, les Rennais : une chaussette rouge, une chaussette noire. Le souci du détail ! Respects.

La première manche est tendue et, si les Dubs virent en tête 2 à 0, les Wings remettent aussitôt les pendules à l’heure : 3 à 2, fin de première.

Les Dubliners ne marquent rien en seconde, mais ont le mauvais goût d’en encaisser 5. Soit, si nous comptons bien, 7 à 2 pour les Wings en fin de deuxième manche. J’le sentais, bon Dieu, j’le sentais.

Et là, paf, « Hitting Ronn » entre en jeu et nous claque son second home run de la journée, hélas à nouveau pour un seul point. Les Dubs bétonnent la défense et le troisième inning est bouclé sur le score de 7 à 3 pour Rennes.

Les défenses prennent le pas sur les attaques en 4ème. Le score demeure inchangé.

La cinquième manche sera donc décisive. Les Dubliners, en totale hypoglycémie (quand c’est médical, y’a rien à faire), scorent leur dernier point de la journée par Vévé, avant de subir une hémorragie (c’est médical, j’vous dis) et d’encaisser 8 points. Oui, oui, vous lisez bien, 8 points. Score final : 15 à 4 pour les Redwings.

C’est sanglotant que je confesse ici une très belle victoire des Rennais, parfaitement méritée. Très régulière, leur lanceuse aura notamment fait la différence.

 

Le bilan.

Une victoire et une défaite pour chacune des trois équipes. Pas de bagarre, donc, tout le monde est content.

Une ambiance bon enfant, sympathique. Plus on se connaît, plus on s’apprécie. Notamment avec le Chien de mer, qu’on voit souvent. Il montre les dents, mais ne mord pas, finalement !

Seul couac de la journée, une vuvuzela sortie par Jacques et rapidement apprivoisée par Charbo 2. Un enfer. Jusqu’à une confiscation par Hitting Ronn, sous les acclamations.

Côté niveau de jeu, c’est resté moyen. Le début de saison, de nouveau joueurs/joueuses, faut du temps pour bonifier tout ça.

Rendez-vous le 12 janvier à Rennes pour la 2ème journée du championnat. Championnat de quoi déjà ? De Bretagne de softball indoor ! Concentrés, les gars, concentrés !

 

Et sinon, la Pointe Saint-Mathieu, ça a donné quoi ? Ben, pourquoi vous soupirez ?

 

Migwell, 17 novembre 2013

 

Photo : www.flickr.com/photos/nostri-imago/3464143417/