Championnat de Bretagne de Softball – 2ème journée.

De notre envoyé spécial à Rennes, le merveilleux, le magnifique, mesdames accrochez-vous, j’ai nommé Franck-le-Pirate.

Dimanche 12 janvier 2014, seconde journée du championnat de Bretagne de softball (mixte) indoor.

Souvenons-nous, la première journée avait vu, à Brest la mythique, Rennes Lannion et Brest se séparer sur un score de parité, une victoire chacun. Cette fois à Rennes, les rencontres opposaient Rennes 1, Rennes 2 et Brest.

A 10h00 précises, nous étions désignés pour affronter Rennes 1. Un horaire probablement arrangé pour profiter de notre légendaire faiblesse matutinale. Les fumiers ! Ben, vous savez quoi ? Le plan a fonctionné. On s’est incliné 5 points à 4. Des fumiers, j’vous dis ! La seconde manche, notamment, nous a été fatale, car, outre l’eau, nous avons pris 4 des 5 points concédés pendant le match. Sur les autres manches, les Dubs ont plutôt assuré en défense, avec un Ron « Elastic-man » en première base qui a rattrapé toutes les balles.

Dans la foulée, à 12h00 donc, à l’heure où tout Brestois qui se respecte se dirige vers la buvette pour un apéritif de bon aloi, le tirage au sort nous désigne pour affronter Rennes 2. Là, j’dis rien. J’ai bien vu que tout était truqué, mais bon… Quasiment à jeun, à sec de bière, les Brestois ont disputé une partie plus difficile qu’imaginé. Les Bleus n’ont en effet emporté le match que d’un minuscule petit point (pléonasme censé illustrer l’étroitesse du score, vous l’aurez noté, je l’espère ; sinon, ça ne sert à rien que j’me casse à faire de la rhétorique). La défense adverse s’était mise en tête de contrer toutes nos frappes hautes, stratégie parfaitement exécutée, avec la complaisance de nos frappeurs ! Devant cette fâcheuse situation, Aude se souvint de ses cours de coach, qu’elle ne séchât pas tous, Dieu merci, et nous sortit la parade : le bunt. Et là, mes p’tits pères, on est content d’avoir bossé le sujet à l’entraînement ! En défense, malgré quelques loupés provoqués par une sécheresse de palais qui étreignait la quasi totalité de l’équipe, qui permirent aux Poulettes d’avancer sur base et de marquer des points, les Dubs montrèrent quelques superbes actions : Ronn (au pitch sur ce match) avec une frappe rapide directe sur lui, rattrapée à la Matrix, Mayo, avec un line drive rattrapé au vol en deuxième, Wookie (Clément, en 3ème base) avec un tag sur le coureur qui était juste derrière lui quand il redescendait d’un saut stratosphérique pour catcher la balle, et Yannick (champ centre), chaud comme la braise pour son premier match, qui a ouvert la partie par un fly « plongeant » en champ puis par une balle rattrapée en protection du short stop, accompagné d’une roulade et relance directe en 3ème base. Du grand art, mes chéris, comme sur les vidéos de la MLB. Si, si. Un poil de public en moins, sinon pareil. Score final 8 à 7.

La dernière rencontre opposait les deux équipes rennaises, pendant que les Brestois investissaient la buvette, faisant ainsi la fortune des Redwings. Rennes 1 l’emportait facilement sur Rennes 2 sur le score de 13 à 5.

Il nous reste à remercier notre Pirate pour ce compte-rendu sympathique, en espérant un langage plus châtié la prochaine fois. Ben ouais, quoi, merde, Franck, y’a des enfants qui nous lisent. De l’application, bon sang de bois !

Le classement quand je l’aurai retrouvé. C’est pas l’Équipe, ici, non plus ! Et puis ça vous fera une occasion de revenir.

Bonus track : nous avons recueilli l’avis de la coach brestoise sur la prestation des bleus. « L’équipe s’est montrée appliquée, solidaire et jamais découragée, allant toujours de l’avant ».

Et voilà, c’est pas beau, ça ?

 

Migwell, 15 janvier 2014 

 

Image : http://www.flickr.com/photos/14983/2524404075/