Championnat indoor – The final.

Chalut les amis.

C’est le cœur lourd que je viens vous rendre compte du plateau final du championnat indoor de soft.

Eh oui, une fois de plus, nous nous sommes fait tondre par Rennes. Ce n’est pas la première fois (loin s’en faut pour ce qui me concerne), et certainement pas la dernière ! Retenons malgré tout notre encourageante seconde place pour espérer des lendemains plus chantants.

Voilà, c’est tout.

Non, j’déconne, j’vais vous l’faire, le compte-rendu !

Nous sommes donc dimanche 23 février 2014. Rennes accueille cette finale au World Dome of Cleunay. Le temps est sec, le soleil est de la partie (notez qu’on s’en fout un peu, vu que c’est en indoor. Je le précise quand même pour les esprits chagrins : parfois il fait beau en Bretagne, même à Rennes). Le gardien du Dome, mode Cerbère on, est très sévère : pas question de croûter dans la salle. Heureusement, il ne pleuvait pas !

Les forces en présence sont : Rennes 1, brillant vainqueur de la poule ouest, FLSM Brest, second de cette même poule, Le Mans, vainqueur de la poule est, et Saint-Barthélemy-d’Anjou, second à l’est du Pecos.

Les demi-finales doivent opposer Le Mans à Brest, et Rennes 1 à Saint-Barth. Pour d’obscures raisons qui m’échappent (de toute façon, on s’en fout, z’avaient qu’à v’nir), l’Anjou est resté à la maison, qualifiant de fait Rennes pour la finale. Ce sera donc Brest – Le Mans en apéro, avant « The Big Match ».

Les Brestois se sont préparés de façon optimale : arrivée la veille chez le Rennois, concentration et premier discours de Coach-Moon devant une bière, avant un couscous/tajines/rosé de bon aloi. Comme vous le voyez, du lourd question préparation. On ne lésine pas sur les moyens côté Brestois pour aborder cette finale. La nuit se fera dans un luxueux hôtel de la banlieue rennaise.

Comme d’hab’, le « playball » est habilement fixé à midi pour nous affaiblir.

Le Mans tente une manœuvre désespérée, en mégottant sur le règlement. La Grande-Loi du tournoi dit (schématiquement) : « Trois gonzesses, minimum, sur le line-up ». L’idée maîtresse, s’agissant de soft mixte, est bien d’aligner au moins trois filles sur le terrain. Sauf que le line-up, mes p’tits pères, c’est l’alignement complet, titulaires et remplaçants. Donc, Le Mans avait bien au moins trois filles sur son alignement, mais seulement une ou deux sur le terrain. Palabres, discussions, grognements, puis appel au Grand-Mamamouchi de la Grande-Loi, l’immense, mais néanmoins Lanionniste, nul n’étant parfait, Loïc Provost. Lui-même se débattant sur le plateau de classement. Après soixante-quatorze tentatives téléphoniques, en avoir appelé aux pompiers, au maire et au garde-champêtre, c’est finalement un détective privé qui mettra la main sur Loïc, la sienne sur une pinte, au comptoir de la Lannion’s Arena. Loïc sera formel. Je vous donne le texte tel qu’il m’a été rapporté par le privé : « C’est trois gonzesses sur le terrain, minimum hein, hips, batterie entièrement féminine ou mixte, hips, c’est tout, commencez pas à m’emmerder avec ça, hips, j’ai du boulot, hips, tiens Roger tu r’mets la mienne, s’te plaît ».

Dont acte. Le Mans s’incline et aligne trois jeunes femmes sur le terrain.

Pendant ce temps-là, échauffement, routine et discours d’avant-match de Coach-Moon : « Bande de larves, je veux du jeu, du sérieux, de la concentration et surtout on met la pression, on joue vite, pas de temps mort, on met la pression, on met la pression… ». C’est clair !

Bon, pour la pression, c’est bon, Brest se l’est bien mise, et ce dès le premier match. Fébrilité aidant, les erreurs en défense s’accumulent. Le Mans enfile les points comme des perles. Au moins 4 dans la première, puis 2… Avec cette histoire de pression, Brest s’est amarré une remorque de points à rattraper, démontrant son impressionnante capacité à se mettre des handicaps. Les mots du coach ont dû être mal compris. Ou pas bien assimilés… Faudra penser à lui redemander à l’entraînement ce qu’elle entendait par « pression ».

Heureusement l’attaque, elle, n’est pas fébrile. Et, comme au plateau précédent, les Dub’s frappent avec constance et solidité, engrangeant les points avec régularité. Se mettant au diapason, la défense ferme les robinets au fur et à mesure du match et la machine à frapper brestoise continue inlassablement son travail de sape contre l’équipe mancelle.

Résumé de la stratégie brestoise : phase 1 on est largué, phase 2 on revient au contact, phase 3 on égalise, phase 4 on prend le large.

La phase 4 est symbolisée par un magnifique « circuit » du Goulven. Charbo me souffle en régie qu’il ronfle et que c’est usant de pioncer dans sa piaule. Mais bon, il plante des circuits, alors…

Isa a débuté le match, avant de prendre l’eau à la Wookie. Mumu a relevé et Moon a fermé pour les deux derniers retraits. Victoire finale 15-11.

Premier objectif atteint. Sommes en finale du Grand Ouest !

Pour la postérité, je vous donne l’équipe demi-finaliste :

Pitch : Isabelle, Muriel puis Aude – Catch : Hervé – 1B : Adrien- 2B : Marion puis Isabelle – 3B : Franck – AC : Charbo – CG : Clément – CC : Muriel puis Marion – CD (virtuel) : Goulven

Après une courte pause d’une demi-heure, 14h00 sonne à la montre de l’arbitre. C’est l’heure de remonter au charbon.

Rennes nous offre une équipe diminuée, avec des absences pour blessure ou pour formation. Ça nivelle un peu les valeurs. A Brest, Ronn, en formation d’arbitre, manque aussi à l’appel.

Coach-Moon sort l’artillerie lourde pour cette finale :

Pitch : Aude, her-self – Catch : Adrien, galvanisé par la présence d’Antonia – 1B : Hervé – 2B : Isabelle – 3B : Clément – AC : Goulven – CD : Franck – CC : Marion – CG (virtuel) : Charbo

Un gros match en perspective, Rennes 1, même diminuée, c’est du solide. En attaque comme en défense. Mais, Brest ne s’est pas déplacé pour donner les points. Et puis, dans une finale, tout peut arriver.

14h00, « The final countdown ».

Ça joue pas si mal que ça, des deux côtés. Très peu d’erreurs ou bien des erreurs qui n’entraînent pas d’hémorragie ou d’effondrement de l’une ou l’autre des équipes en présence. Ça joue même pas si mal que ça, finalement, même si les Dub’s éprouvent un peu de mal à se « timer » sur le lancer de « Pierre-le-Grand », entré en relève.

Et alors, le score, me dites-vous ? J’allais y v’nir, mollo !

Au bout du temps réglementaire, c’est du 3-3, figurez-vous. Si, si…

Le titre se jouera donc en extra inning ! Qui l’eut cru ? Qui a dit Lustucru ? Concentrez-vous un peu, merde, y’a d’l’enjeu !

C’est reparti… Brest au bâton.

Les Dub’s s’appliquent à emplir les bases. Un point sera rentré sur BB à bases pleines, puis stop, Rennes ferme et retire un troisième Brestois.

Place aux Rennais, qui rentrent deux points en deuxième partie de manche. Si je passe vite là-dessus, c’est parce que j’ai du mal à écrire en sanglotant. Score final : 5 à 4 pour Rennes.

Fin du match et du championnat softball indoor Grand Ouest.

Rennes fait un très beau champion. Parfaitement mérité sur l’ensemble de la saison.

Brest est vice-champion. Pas si mal, même si on est toujours en droit de nourrir quelques regrets en passant si près.

Excellente surprise, le prix du Fair-play est attribué aux Dub’s par la ligue de Bretagne.

 

Charbo 1er nous livre ses impressions sur ce weekend en terre rennaise. Come on, charbo, c’est à toi, lâche tout.

Goulven ronfle.

On a passé un bon weekend, très agréable avec les coéquipiers. On a vécu avec intensité cette journée.

De beaux gestes, de funestes erreurs…. La vie du softeur brestois, quoi !

On a défendu nos chances, c’est passé tout près…

Nous avons donné de la voix durant toute la journée et là, le prix revient à Antonia et à Juliette (prête à entrer à tout moment pour suppléer une défaillance).

Une pensée émue pour Ronn et Migwell (merci Charbo !) qui, durant cette ultime journée, étaient en formation d’arbitrage…

Goulven ronfle un max.

On a un trophée : on a été au pied de la première marche et non au pied du podium.

On a l’ambition d’aller plus loin en championnat outdoor et, entre nous, de prendre notre revanche sur nos Poulettes préférées. Car on a été bien reçu par nos amis rennais et avons vécu une belle joute contre des joueurs et joueuses du Mans, forts, sportifs et sympathiques….

Voilà, place au plein-air maintenant.

Surtout pour les gauchers d’ailleurs qui composent la moitié de l’équipe brestoise et qui vont pouvoir laisser libre cours à leur explosivité dans de vrais champs droits. Ça promet….

Bises à tout le monde, c’était un plaisir ce p’tit championnat, et merci aux coachs et aux bénévoles du club et de la ligue pour ces beaux moments sportifs et conviviaux…

Bon, ch’uis un peu déçu quand même, on est que deuxièmes…

Bordel, qu’est-ce qu’il peut ronfler, Goulven !

Thank you, Charb’ !

 

Le classement final du championnat :

1- Rennes Redwings 1
2- FLSM Brest Dubliners
3- Le Mans Grey Jays
4- Lannion Sea Dogs
5- Les Herbiers Marcassins
6- Rennes Redwings 2
7- Nantes Mariners
8- St Barthélemy d’Anjou Eagles
9- Saumur Cosmik’s DSQ

Prix du Fair-Play poule Bretagne : FLSM Brest, Poule Pays de la Loire : Les Herbiers.

 

Bravo les Dub’s, see you sur l’herbe !

Migwell, 28 février 2014

Equipe finale Rennes 230214

Photo Franck Péan (C)

Photo tête d’article : http://www.flickr.com/photos/pmillera4/6932028988

 

4 réflexions sur « Championnat indoor – The final. »

  1. Beaux matches pour ces phases finales avec du rythme, de la tension et du gros jeu. Une bien belle équipe que la vôtre et un prix du fair-play mérité.

    @+

  2. Mais euh je suis pas si grand que ça !

    En tout cas merci, encore une fois, pour cette très belle finale. Ça fait plaisir un vrai match bien serré (avec pas beaucoup de points 😉 ).

    J’ai hâte de jouer contre vous dehors en tout cas 🙂 j’ai un élevage de champchamps qu’attendent que de courir partout pour attraper vos baballes 😉 ils sont en manque après cette saison indoor et j’ai du mal à les tenir …

    A bientôt les Dub’s !

    Pierre

  3. Encore un beau résumé avec un style qui me régale à chaque fois ! Bravo à vous pour la 2e place et pour avoir rendu la victoire des poulets d’autant plus intéressante.

    See you à l’outdoor !
    Agnès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.