Brest Opening Day – The compte-rendu.

Dimanche 27 avril 2014. Le FLSM Brest ouvre son championnat de softball fastpitch outdoor Grand Ouest.

Tiens, c’est nouveau, pourquoi y’a fastpitch, tout d’un coup ? Une nouvelle fantaisie ?

Non, mais bon, on dit comme ça, pour l’extérieur.

Ah ! Et vous ne trouviez pas que c’était déjà assez compliqué pour le lecteur breton de base, « Championnat de softball outdoor mixte Grand Ouest » ? On pourrait aussi préciser que c’est en short. Genre : « Championnat Grand Ouest mixte de lancer rapide de balle molle en extérieur et en short ». Ça aurait méchamment de la gueule, non ?

Allez, je reprends. Brest ouvre donc son championnat. Les autres ont déjà plusieurs journées dans les guiboles, mais Brest ouvre. Si vous ne savez pas pourquoi, relisez les articles. Si vous savez, pas de révision ! L’Entente Saint-Barthélemy d’Anjou/Le Mans et Rennes 2 sont au programme des Bleus.

Le départ de Brest a été fixé par le coach et le directeur sportif au samedi à 10h00. Bientôt, les joueurs ne pourront plus travailler en parallèle pendant la saison régulière. Une deuxième charrette conduira en terre angevine notre Président, de retour sur les diamants, Yannick et Goulven.

La route se fait tranquillement, au rythme des averses, des embouteillages et des McDo qui ne font pas les tarifs étudiants ! En même temps, avons-nous encore des étudiants dans l’équipe (hormis ceux qui étudient les gonzesses, ça ne compte pas) ?

Après cinq heures d’une route éprouvante, dégourdissage des susnommées guiboles et ballade touristique dans Angers. Le coin m’est présenté comme pas mal. Je l’écris donc ainsi, sans vérifier. Mais la source est généralement bonne.  Le temps est encore au beau temps, même si le fond de l’air est frais. Après que Coach-Moon eut fini de photographier tout ce qui pouvait être religieux dans la ville (il ne faut négliger aucune piste sur le chemin du succès), l’heure est pile-poil à la bière, dites donc !  Un demi en entraînant un autre, le dîner frappe déjà à la porte des Dubliners. J’imagine d’ici la pizza fumante, reblochone de préférence, le rosé coulant à flot. C’est beau, le softball de haut niveau.

Le directeur sportif s’assurera in fine que tout le monde sera couché à 22h30. Quand je dis que le club se professionnalise ! 22h30, avant c’était l’heure à laquelle on passait à table.

Le lendemain, changement de limonade. Réveil à 07h00. Là, ça ne fait plus envie du tout. Douche, p’tit dej’, et paf, sur le terrain à 08h30. Playball à 10h00.

Et là débute une journée cauchemardesque !

De la pluie, un vent glacial, de la pluie, un vent glacial, de la pluie, un vent glacial, de la pluie, un vent glacial… En plus, il pleuvait et y’avait du vent.

Et là, j’en appelle à l’Organisation et au (Très) Grand Mamamouchi. On délocalise la journée vers Angers, sous prétexte que, parfois, il pleuvrait à Brest. C’est arrivé, c’est vrai, une fois ou deux. Mais un crachin léger et de bon aloi. Un truc humain, quoi. Là, ce sont des hallebardes qui tombent ! Merde, quoi ! A tel point que les ptichers éprouvent les pires difficultés à lancer des balles vinyles propres dans la zone. Un cauchemar, j’vous dis !
On ne retiendra que les deux victoires brestoises, à l’arrache, mais deux victoires quand même. Un match à rallonge contre l’Entente pour une courte victoire 14 à 12. Plus facile en apparence, mais en apparence seulement, la seconde victoire contre Rennes 2, 20 à 10. Avec quand même deux inside-the-park home run, avec bases pleines. Douloureux.

Sur le troisième match du programme, l’Entente l’emportera sur Rennes 2, avec Moon au scorage, Isa au parapluie, le néo-arbitre Ronn à la plaque, et Charbo sur bases.

Mumu, égale à elle-même, a excellé au barbecue.

Une journée terrible, selon Charbo : « Niveau softball, c’était pas fameux, mais sincèrement, quand tu sens plus tes doigts, tu peux connaître tous tes fondamentaux, tu ne maîtrises plus rien ».

Sur le second plateau de la journée, à Rennes, Rennes 1 accueillait Lannion et Nantes. Double victoire rennaise (c’est lassant !), 11-4 sur Lannion et 23-11 sur Nantes, Lannion s’inclinant 15-5 face à Nantes.

Là encore, pluie, vent et boue au programme ! C’était le thème de la journée.

 

Le classement, un peu tronqué, toutes les équipes n’affichant pas le même nombre de matches.

1 Rennes 1 – 4v/0d
2 Nantes – 3v/1d
3 FLSM Brest – 2v/0d
4 ASPTT Lannion – 2v/4d
5 Entente Le Mans/Saint-Barth- 1v/3d
6 Rennes 2 – 0v/4d

 

Prochain rendez-vous le 18 mai.

Plateau 1 à Nantes : Nantes -FLSM Brest – Rennes 1.

Plateau 2 au Mans : Entente – ASPTT Lannion – Rennes 2.

 

C’est tout pour aujourd’hui. Quoi, déjà ? C’est le 1er mai, non ?

 

Migwell (with Charbo), le 1er mai 2014

 

 

Photo : www.flickr.com/photos/joshbousel/12054224

4 réflexions sur « Brest Opening Day – The compte-rendu. »

  1. excellent migwell, j’ai même eu un doute sur ta présence sur place tellement le résumé est bon!!! Un calvaire malgré les équipes sympathiques, un beau centre ville angevin…

  2. mais, je la reconnais la fille de la photo!! c’est elle qui s’est jeté sur une balle de pierre le grand!!! Pas nette, nette quand même!
    merci pour l’article migwell et merci aux arbitres et scoreurs qui ont officiés et permis à cette journée de bien se dérouler… et aux Nantais pour leur accueil!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.