Le signe indien

Charbo ayant passé avec grand succès l’épreuve qualificative de la semaine dernière, il revient en deuxième semaine, plus ébouriffé que jamais. Charbo ? Une poignée de gel, un pétard, et il est coiffé pour la semaine. D’ailleurs à Saint-Marc, on ne dit plus coiffure en pétard, on dit « A la Charbo » !

Un peu d’histoire (merci Internet)

Le « signe indien » est une simple traduction de l’anglais « indian sign » (NDLR : avec ça on est bien avancés, tiens !), expression qui nous vient de l’Amérique (ça tombe bien, notre softball aussi), à la grande époque du Far West. Dans certaines tribus amérindiennes, les chamans, ou sorciers ,étaient supposés avoir le pouvoir de jeter une malédiction sur leurs ennemis en les marquant mentalement au front d’un dessin représentant le fléau qu’ils souhaitaient voir s’abattre sur leurs victimes. Seuls ceux dont le cœur était pur et dont la bravoure était grande pouvaient espérer échapper au sort de ces puissants sorciers. Autant dire qu’ils n’étaient pas nombreux ! (NDLR : j’me demande s’il fumerait pas un peu, le Charbo ; ou alors il taquine du goulot, c’est pas possible autrement).

Il va donc de soi que ceux qui sont victimes d’une telle malédiction, comme nous, pauvres Dubliners, n’ont aucunement besoin de passer sous une échelle ou de briser un miroir pour que s’abattent sur eux les plus grandes calamités. Comme l’obligation de perdre les titres tous les ans contre Pierre et son armada ailée ! Pour rappel, Le FLSM Brest perd le championnat indoor de Bretagne contre Rennes, perd celui du grand ouest contre Rennes, perd encore le championnat outdoor contre Rennes… Ça va bien à la fin ! (NDLR : Calme, Charbo, calme !).

Un peu de préhistoire

Clairement, le fléau brestois, c’est Rennes. Son fer de lance, c’est l’ogre Pierre et toute sa troupe qui se cache derrière de doux noms d’oiseaux, poulets, poulettes, on ne sait plus !

Et qui sont les ancêtres des poules ?

Je vous le donne Émile : tyrannosaures, vélociraptors et autres bêtes sympathiques du Jurassique. Pas joli, joli tout ça, on ne vous félicite pas ami(e)s Redwings ! (NDLR : c’est clair, là, il picole).

Objectifs du jour pour les Brestois

Bien accueillir nos hôtes.

Se réchauffer.

Passer une belle journée de softball.

Se réchauffer.

Battre l’équipe du Crétacé.

Se réchauffer.

Battre l’équipe du Crétacé par au moins 2 points d’écart.

Se réchauffer.

Battre l’équipe des Seadogs de Lannion (qui reste notre ennemi préféré)

Manger des croques-monsieur et se réchauffer.

Boire une bière à la fin de la journée. (NDLR : ouais, ben, t’avais dit une…).

En clair, c’est vaincre le signe indien.

Le lieu

Brest ! Sa douceur légendaire ! L’intérêt de jouer à Brest c’est qu’il y fait entre 5 et 15 degrés et ça, peu importe la saison. C’est une chance et c’est unique au monde, ce climat très, très tempéré. Brest, le maître-étalon climatologique, qui permet de mesurer le réchauffement climatique,

Et en ce moment, rassurons-nous, ça ne se réchauffe pas beaucoup. Il faisait même un tantinet frisquet dans la salle du Petit Kerzu, gracieusement mise à notre disposition par la ville de Brest. L’intérêt de cette salle ne réside donc pas dans ses chauffages, vous l’avez compris, mais dans sa superficie : un terrain pour l’échauffement, une zone mixte pour la buvette et les spectateurs et un terrain qui permet de jouer avec les 3 champs extérieurs ! Alors, alors, alors ? Impressionnant non ? (NDLR : molo, Charbo, molo. Tu fais peur aux enfants).

Les scores

Rennes2 – Brest 05-14

Lannion – Rennes2 11-12

Lannion – Brest 13-16

L’avis du coach

Match contre Rennes2

Rookie ouvre les débats avec un magnifique double. Le ton est donné et 6 points s’ensuivent. Comme quoi, ça a du bon d’être réveillé le matin !

Un quasi sans faute en défense, la victoire commençait à se faire jour. Et ce fut le cas !

C’est le match le plus abouti en défense et un score historique face à Pierre.

Match contre Lannion

Ce match n’a pas été aussi parfait, hélas, mais l’équipe a relevé la tête au bon moment pour prendre l’avantage et faire la différence en fin de rencontre. Nos jeunes recrues ont encore besoin de s’aguerrir mais l’envie était là et c’est déjà un bon début.

Conclusion du coach

Une journée riche en émotions comme en procure souvent le softball.

Remerciements aux officiels de cette journée :

Buvette et restauration : Antonia

Croque-monsieur : Rookie et Adrien

Scorage : Coach Moon

Arbitrage : Charbo et Migwell

Classement provisoire championnat

softball mixte indoor 2014 – 2015

Equipes        %   J V N Diff PP PC

1 Brest       0,875 8 7 0 +75 131 56

2 Rennes2  0,875 8 7 0 +26 82 56

3 Rennes1  0,500 8 4 0 + 32 102 70

4 Lannion    0 ,500 8 4 0 +29 99 70

5 LaGuerche/Vitré

                  0,125 8 1 0 -75 40 115

6 Gregam    0,125 8 1 0 -87 41 128

 

Charbo (with Migwell), 13 février 2015

 

Illustration : https://www.flickr.com/photos/thomashawk/9560511766/sizes/l/in/photostream/

 

retour accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.