1ère journée outdoor. Désillusion.

C’est le cœur lourd, l’œil humide et la main tremblante que nous rendons ici compte de l’entrée en lice du FLSM Brest Dubliners dans le championnat outdoor de softball mixte.

En effet, nos Verts se sont inclinés à deux reprises dimanche 10 mai à Lannion, sur le terrain de nos amis Seadogs, le pré rennais étant impraticable.

Ce sont d’abord les Redwings de Rennes qui ont salement tondu les Brestois 1 à 15. Fatigue, manque de concentration, trop grande assurance, avarie de gniac, équipe adverse supérieure, terrain humide, balles trop grosses et trop molles, gants trop petits, battes trop courtes, bases trop loin, terrain trop grand, frappes trop courtes ? Sans doute un peu de tout.

Reboostés par Coach-Moon (lire molestés), encouragés par Ronny (lire engueulés), les Dubs entamaient la deuxième rencontre contre Nantes pied au plancher, remontés comme des coucous. Malheureusement, loin de la Suisse, les coucous avaient été fabriqués en Chine et s’avérèrent désespérément défectueux. Le score atteignait rapidement 14 à 1 pour les Mariners. C’est le moment que choisît Moon pour sortir son fouet. Elle jouait-là sa dernière cartouche, ce qu’elle n’ignorait nullement. Mais bon, à la guerre comme au softball ! Effet bœuf, les Verts accomplissaient une remontée aussi spectaculaire qu’exceptionnelle en 2-3 manches, pour talonner des Nantais désormais aux abois. La fin de match serait haletante ou ne serait pas. Nous haletâmes jusqu’au bout. Las, les Mariners surent cependant se remobiliser pour boucler en tête cette jolie rencontre et éteindre la dernière chandelle des espoirs brestois. Score final 20 à 24.

L’heure était maintenant au barbecue pour nos Brestois et Bucky faisait une entrée remarquée, sous le regard bienveillant et ému de Maman-Mu.

Ronny (bases), Charbo (bases) et Migwell (plaque), casaque bleu-clair, toque bleu-marine, investissaient le diamant pour un inédit arbitrage à trois du troisième programme du jour : Nantes-Rennes. Les Mariners de Nantes empochaient brillamment leur seconde victoire au terme d’une rencontre disputée comme il se doit, un rien tendue, et emplie de suspense.

Nous n’avons pas le courage de décliner avec précision le classement général de cette poule ouest. Mais bon, vous m’êtes sympathiques, je vais faire un dernier effort. Schématiquement, Nantes doit être en tête avec 3 victoires, devant Lannion 2 V, Rennes 1 V et Brest 0 V. Brest et Lannion n’ont joué que deux fois contre quatre pour Nantes et Rennes. Classement donné SGDG (ceux qui ne savent pas demanderont à ceux qui savent ; les autres se rabattront sur l’oncle Goog’).

Dimanche 23 mai, back to Lannion pour affronter Nantes (encore) et Lannion.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, nous rendons l’antenne, non sans adresser un grand merci aux Lannionais et à toute la famille Seadogs pour le prêt de leur terrain.

A vous Cognacq-Jay, à vous les studios.

Migwell, le 14 mai 2015

BOUTON-RETOUR-ACCUEIL-SURVOLE

 

2 réflexions sur « 1ère journée outdoor. Désillusion. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.