Un dimanche à la salle…

Ce dimanche avait lieu une rencontre, ô combien importante, que dis-je, incontestablement cruciale entre une équipe verte et une équipe bleue. Mais bon, vous voyez bien de quoi je veux parler, je vais pas devoir vous faire un dessin non plus…

Sans plus attendre voici la compo des équipes :

– La 1ère ligne bleue était composée d’Hervé, dit Poulpi et de Juliette, dite Juju (je sais, c’est pas très original). En face d’eux, chez les verts, Adrien était associé à Franck. Pour ces quatre joueurs, c’étaient une grande première… mais, comme on dit, il faut toujours une première fois.

– Viens ensuite les 2ème et 3ème lignes, joueurs de grande taille alliant puissance, réactivité, technicité…bref, pour résumer des Fabien Pelous ou Sébastien Chabal quoi ! Pour les « Bleus » : Hélène (ou LN, comme vous voulez), Cindy, Tangi et Manuel faisaient face à Isabelle, Virginie, Mika (pas le chanteur, l’autre) et Nolan. Ils avaient pour but de museler le jeu court adverse.

– Et pour finir, les trois quarts. L’arrière garde verte était composée d’Amir et Camille sur les cotés et de Xan en patron de cette ligne défensive. Tandis que chez les Bleus, les ailes étaient occupées par Jennifer et Rominou et au centre, Goulven.

– En joker de luxe, notre Pumette bretonne, j’ai nommé Mayo ou Marion, j’ai jamais vraiment su en fait.

– Dans le rôle du sélectionneur, on ne vous la présente plus, Coach Moon.

– Le porteur d’eau (à bulle parfum citron de marque française), n’était autre que Poulpi junior, alias Gabriel.

– Et pour « tenir » tout ce petit monde, l’homme en noir du jour, n’était autre que Ronn…assisté, par la suite, d’Adrien.

– La foule « en délire » était représentée par Sophie et…c’est tout !

Maintenant que le contexte est placé, place à l’intrigue…

Comment ça, vous pigez que dalle ??? Mais enfin, vous voyez pas que je parle du match de soft regroupant les softeux brestois !!!!!

Donc pour faire simple: en tenue bleue, les Dubliners et en verte les Fleusseumeurs !

J’savais que j’aurais dû faire un dessin…

Je peux en revenir au match maintenant ?

Pour la 1ère manche, les deux équipes sont au coude à coude. Les pitchs font jouer, les défenses prennent leur marques tranquillement. Les deux équipes voient cinq de leur joueurs respectifs croiser le marbre.

Donc, si je compte bien, cela fait 5-5.

–   » Scorage, vous confirmez? »  » Je confirme « .

Lors des 2ème et 3ème, les Verts vont creuser l’écart en marquant 11 points, sûrement pressés d’aller jouer la troisième mi-temps rapidement. Tandis que les Bleus n’en scoreront que 3, la faute à des plafonds (trop) bas pour certains.

Score en fin de 3 : 16-8… ça fait mal !

–  « Scorage, on est toujours bon ? » –  » oui  » – « parfait »

En début de 4, les Bleus décident de sortir leur « bleu de chauffe ». A coups de battes bien placés, ils remontent, petit à petit, au score et ne comptent plus que 2 points de retard. Mais ça, c’était avant que les Verts ne leur montrent qui étaient les patrons et se reprennent une petite avance confortable.

Score en fin de 4 : 18-14.

–   » Scorage,… » –  » Oui, c’est toujours bon!! »

Bon, on continue. Durant la 5ème, rien à se mettre sous la dent, hormis le changement de pitch Mayo/Xan pour les Verts.

Score en fin de 5 : toujours 18-14 ou 14-18… mais ça, c’est une autre histoire !

–   « Sco… » –  » Lâche-moi la grappe, bon Dieu! »

A l’entame de l’ultime manche, Isa prend le relais sur le monticule pour les Fleusseumeurs (vous savez, les bonhommes en vert) mais les Bleus arrivent tout de même à marquer 4 points. Le public (bon ok, y’a que Sophie) retient son souffle, les deux équipes sont à égalité, 18 partout, mais il reste une demie manche…

Pour la dernière manche, les Verts sont concentrés en attaque et les Dubliners plient sous les coups de butoir des Fleusseumeurs. Résultats ils arrivent à marquer de nouveau 5 points.

Score à la fin du match : 23 à 18 pour les Verts ! FLEUSSEUM POWA. Il doit être écrit quelque part que le 11 octobre 2015 devait être le jour des Verts.

« Quoi, y’a un problème…? Pourquoi on n’a pas arrêté le match après le point de la victoire ? »

« Ben, tout simplement, parce qu’on est complètement à l’ouest…et qu’on fait ce qu’on veux ! Na !!!! »

Au-delà du score, qui n’est qu’anecdotique, merci aux joueurs/euses pour leur présence, leur bonne humeur, leur implication durant cet après-midi et aux champions de la pâtisserie pour la « troisième mi-temps ».

Un grand coup de chapeau aux nouveaux, qui n’ont presque rien à envier aux vieux expérimentés !

ATTENTION LES VIEUX, la relève est là !!!!!!!!!!!

 

Ronan,  le 15 octobre 2015

BOUTON-RETOUR-ACCUEIL-SURVOLE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.