Open Bzh softball : 2 nouvelles victoires au compteur

Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas votre fidèle narratrice qui vous fera ici le résumé de la journée d’Open qui vient de se dérouler. A sa place, un revenant : 22, vl’a le Garnier ! Adrien, aka Patron, vous raconte tout ça comme s’il y était (ô, miracle des feuilles de scorage !)… Merci à lui, et merci à tous leurs joueurs, organisateurs et officiels d’avoir rendue possible cette nouvelle chouette journée de softball ! Allez, Patron, c’est à toi…

 

C’est en terres morbihannaises que se déplaçaient les Dubliners du foyer laïque de Saint Marc pour affronter les Griffons de Gregam et les Wizards de Ploërmel. Brrrrrrrrr, première constatation : il fait diablement froid dans la salle des sorciers. On se croirait au petit Kerzu ! Mais bon, le terrain est grand, le plafond haut, l’idéal pour jouer au softball !

 Le début des hostilités est donné à 10h10 et c’est Ronan qui pitche avec son binôme Muriel. C’était pas gagné à la base, Ronan s’étant retrouvé à dormir dans une sorte de grange : il enchaîne les pitchs au plafond lors de son échauffement. Enfin, c’était pas vraiment une grange, mais plutôt un lieu où on aurait laissé un tracteur et une tronçonneuse allumés toute la nuit. Il s’était résigné à dormir dans sa caisse ce qui explique un début de journée quelque peu difficile.

 Et bien, croyez-moi ou non, mais son match face à Ploërmel a été nickel : 12 batteurs affrontés, 4 K, seulement 2 hits (de Nicolas et Yann) et 0 point encaissé. En plus, les brestois font le taf également en attaque avec 10 hits pour un total de 26 points en 3 manches. Mention spéciale à Davi qui, sûrement boosté par la présence de sa dulcinée, s’est permis de frapper un double et un triple dans le même match rien que ça !

 Après avoir survécu aux sorts des sorciers, il fallait maintenant s’occuper de l’assaut des Griffons. C’est au tour de coach Moon de lancer avec le terrible Rominou au catch. Vous me direz, bien entendu, que « Rominou », ça fait pas vraiment peur ; eh bien vous vous trompez grossièrement. Primo, ça a bien marché avec coach Moon, qui gagne avec un bilan similaire à celui de coach Ron : seulement 2 hits encaissés et 4K pour 0 point encaissé. Secondo, en attaque il passe 3 fois au bâton : résultat 1 BB et 2 doubles ! Alors, qu’est-ce qu’on en dit ?

 Cette victoire est surtout une victoire où tout le monde à contribué. En défense, malgré quelques erreurs, les retraits sont fait autant par l’infield que l’outfield, et en attaque, ça cogne. Et quand ça cogne pas, on fait avancer les copains avec des bunts. Mika « tracteur » Boulzennec et Xan « tronçonneuse » Tari ont même pu se racheter auprès de coach Ron en frappant respectivement 3 et 2 hits chacun (Mika, une tournée!). Résutat final à nouveau sans appel 16-0 pour les Saint-marcois.

 Le troisième et dernier match de la journée fut le derby morbihannais. Un affrontement titanesque entre Griffons et Sorciers (ça en jette non?). Les Wizards frappent les premiers en 2e manche mais les Griffons reprennent l’avantage. En 3e manche, les Ploërmelais reprennent les commandes grâce à une frappe de Philippe Caprin mais la demi-manche suivante fut plus difficile. Entre buts sur balles et hit by pitchs, Rudy Vidaud en profite pour frapper un double faisant rentrer 2 points. Il en frappera 3 au total lors de ce match ! Les grégamistes en profitent pour prendre le large 13 à 8.

 Mais voilà, les Wizards ne lâchent pas l’affaire, petit à petit, ils refont leur retard et reviennent à 12-13. Les Griffons ne s’en laissent pas compter et ajoutent 4 points à leur compteur. Malheureusement pour Ploërmel (malgré des frappes de Valentin, Benjamin et Philippe), Delphine, qui pitchait pour les blanc et rouges, effectue le dernier retrait en envoyant la balle à Aurélien.

 Victoire finale de Gregam face à Ploërmel 17 à 14. Je vous avais parlé d’affrontement titanesque, j’espère que vous n’êtes pas déçus ! 15 hits pour Gregam, 14 pour Ploërmel, autant dire que les attaques ont tenu leurs promesses…

 Ainsi, les Dubliners rentrent à la maison, congelés mais heureux, avec 2 larges victoires en poche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.