[Softball] May La Force be with you (tournoi du 14 juillet, La Force, Aquitaine) !

Il y a bien longtemps (bon, c’était juste le week-end dernier, mais quand même), dans une galaxie lointaine, très lointaine (ça pour sûr, c’était carrément trop loin, et encore, heureusement qu’on avait la clim dans les vaisseaux), les softballeurs du FLSM ont fièrement représenté la pointe bretonne dans le désormais célèbre tournoi des Alouettes de La Force du 14 juillet. Les Brestois avaient même réembauché leur Wookie, pour rester dans le thème ! Petit récit d’un week-end haut en couleurs (non, Xan, t’as mal entendu, j’ai pas dit « t’as pris des couleurs ! »)En vert, les récits de nos matchs ; en noir, tout le reste : comme vous pouvez le voir, le tournoi de La Force, c’est certes beaucoup de sofball, mais pas que !

 

Départ le 12 juillet à 9h ou presque. Histoire de rallonger encore un peu le trajet, le duo 22-68 rate la première sortie sur la 4 voies et laisse ainsi échapper la pôle position pourtant initialement acquise au prix d’âpres négociations. Arrivée à Vannes vers 11h30 pour récupérer deux éléments de la plus haute importance : notre Wookie national et notre Manny mercenaire. Deux premières surprises du tournoi :
– Le Wookie s’est hipsterisé depuis la dernière fois qu’on l’a vu. Sa barbe est carrément trop bien taillée pour être honnête.
– Le Manny a, lui aussi, fait des expériences capillaires, et quelles expériences ! Je n’en dis pas plus (il a déjà été bien assez victime de quolibets pendant tout le week-end), reportez vous à la photo !

Je vous fais grâce du récit de la fin du trajet : kilomètres, Saint-Etienne de Montluc, kilomètres, pique-nique, kilomètres, kilomètres, courses à Libourne, kilomètres sur des routes qui tournent et, enfin, arrivée au terrain de softball de La Force, à proximité de Bergerac. Accueil chaleureux de Laure, Christelle et Cyril. Et là, alors que les salutations vont bon train, LE DRAME : ON REMARQUE QU’IL Y A DEJA DES TENTES SUR NOTRE EMPLACEMENT HABITUEL DE CAMPING. Qui a osé ? Pourquoi la vie est-elle si injuste ? Devons-nous appuyer immédiatement sur le bouton nucléaire ? Ratée, notre semaine de camping est ratée ! On veut rentrer à la maison ! Bon, après fine analyse par Mumu, on finit par se dire que finalement, on peut peut-être se mettre juste à côté, après tout, que les Bandits de Nogent, bien que Bandits, n’ont pas l’air si méchants ; et puis bon, c’est des nouveaux, ils l’ont pas fait exprès. (Bon, ndlr, moi c’était la première fois que je venais, et je tiens à dire que je l’ai trouvé très bien, l’emplacement de substitution, il était même bien plat comme il faut). Montage des tentes, puis installation du vrai, du seul, de l’unique : ladies and gentleman, réservez un triomphe à Sir Bucky, chevalier des Dubliners et barbecue d’honneur depuis 8 générations ! Première soirée réussie, de bon augure pour la suite.

13 juillet, 9h30 : après une nuit absolument paisible ayant permis de renforcer l’amour profond et inconditionnel de Rookie pour le camping (et les karaokés nocturnes, dont j’ai oublié l’horaire précis car il n’a été mentionné qu’une seule fois), les Vert et Rouges sont fin prêts pour le début du tournoi (même Louise était en short et même Wookie était à l’heure, c’est vous dire à quel point on était motivés). On envoie deux émissaires, Moon et le Patron, à la commission technique ; on prie pour qu’ils aient la main chanceuse et tirent au sort les « bons horaires » de matchs. Une heure plus tard (on les soupçonne d’avoir passé une bonne demi-heure à essayer de négocier), ils ressortent, un peu penauds : « vous pouvez enlever vos chaussures, on joue notre premier match à 16h seulement ». Hauts les cœurs : non seulement on ne joue pas le dernier match aujourd’hui, mais en plus, demain matin, c’est grasse mat’, puisque nos deux matchs auront lieu à 15h puis 18h.

Le début de journée nous laisse donc le temps de découvrir les équipes adverses, au nombre de 7 cette année :
– Le BCF Paris
– Les Blites
– Les Mercenaires
– Les Bandits de Nogent
– Les Rockies de Billière
– Les Alouettes de La Force
– Les Rabbits de Clapiers

 

Premiers affrontements : le BCF bat les Alouettes, les Mercenaires s’imposent face aux Bandits et Les Rockies vainquent les Rabbits. Ensuite, c’est à nous ! Notre premier match nous oppose aux Blites. Ce ne sera pas de tout repos : pour avoir déjà croisé une bonne partie des joueurs sur de précédents tournois, on sait que ces gens-là ne badinent pas avec le softball ! Les Saint-Marcois sont dont remontés comme des coucous suisses en entrant sur le terrain. Et ça paye : au bout d’une heure et quart, égalité (3 partout) entre les deux équipes. Tie break. Les nerfs des Brestois, mis à rude épreuve pendant la première partie du match, lâchent hélas complètement : deux bêtises enchaînées coup sur coup permettent aux Blites de marquer le point de la victoire. Félicitations à eux pour leur victoire, et, chez nous, bravo à Loulou qui a lancé le match entier, et à Rookie, qui frappe 3 hits sur 4 passages au bâton (comme quoi, le camping lui réussit) !

Après le dernier match de la journée (BCF-Rabbits), et une douche salvatrice, c’est soirée du village pour le 14 juillet : magret de canard, feu d’artifice et dj en folie. Clou du spectacle : l’arrivée de Cindy et Nolan, fatigués (c’est loin, Cherbourg !) mais contents. Un grand merci à eux d’avoir fait le déplacement pour venir nous supporter ! Merci en particulier à Cindy, qui m’a permis de ne plus être la plus petite personne de l’équipe pendant ces quelques jours (ben quoi, ça m’arrive pas souvent ! D’habitude je suis obligée de ruser et d’avoir les cheveux en pétard pour gagner 1cm  😥 ), et à Nolan d’avoir coaché José toute l’année pour qu’il soit prêt, lui aussi (t’as vu, Nolan, je suis sympa, je parle pas de ta blessure à la cuisse et des circonstances dans lesquelles c’est arrivé !).

 

14 juillet : jour 2. Au programme : les Mercenaires et les Bandits. Contre les Mercenaires, Wookie tente de lancer la machine en frappant d’entrée de jeu un HR inside the park. Ce sera, hélas, le seul coup d’éclat au bâton de l’équipe durant ce match. En grande difficulté face à la vitesse du pitching, qui excède de très loin nos habitudes, les Dub’s peinent à monter sur base et n’inscrivent pas d’autre point pendant le reste de la rencontre. Les Mercenaires, eux, s’en donnent à cœur joie : ils parviennent à se caler sur la vitesse de lancer d’Alwena et frappent hit sur hit. Défaite 13 à 1 pour les Vert et Rouges. Nous souhaitons tous un très bon rétablissement à Alwena, blessée à la main par une balle. Deuxième match de la journée contre les Bandits des Nogent. Nous les avions rencontrés à La Guerche : la rencontre s’était achevée sur un match nul. Nous avons donc pour consigne de faire mieux cette fois-ci ! Le rythme du match est poussif, on ne joue pas un très beau softball. Peu de hits sont inscrits. Malgré tout, le match est plutôt favorable aux Fleusseumes, qui l’emportent finalement 6 à 3. Cela leur permet de finir troisième sur 4 de la poule bleue (promis, on n’a pas choisi la couleur). Ensuite, demi partie de molky, pizza time (ou « rice cooker time » pour certaines, mais c’est moins excitant, donc on ne va pas en parler ici) et bonne soirée.

 

15 juillet : jour 3, quarts et demi-finales. En quart de finales, nous affrontons le BCF, deuxième de la poule verte. Malgré de solides encouragements de Dubby (à moins qu’il n’ait été trop occupé à faire les 400 coups avec Grouik, son nouveau copain rencontré à la buvette), les Brestois font pâle figure et sont rapidement largement dominés par leurs adversaires. La rencontre s’achève 11 à 2 pour le BCF, avec notamment un beau HR frappé par Lazarro (dont je ne connais pas le nom de famille, qu’il me pardonne !). Les demi-finales nous opposeront donc à nouveau aux Bandits de Nogent. Les consignes sont claires : être beaucoup plus dynamiques qu’hier, être concentrés, frapper des hits. Pari assez réussi : le match est bien plus actif que la veille et cela réussit aux Saint-Marcois. Comme l’autocongratulation, c’est la vie, disons-le : J’AI FRAPPÉ UN HIT !!! Un tout petit simple de rien du tout, certes, mais c’est suffisamment rare que ça m’arrive pour le souligner. D’habitude, ma stratégie pour arriver en une repose majoritairement sur des prières entre le marbre et la première pour que la balle échappe des mains de la défense. Et laissez-moi vous dire que malheureusement, c’est rarement payant. Bon, trève de plaisanteries : je n’ai pas le scorage sous les yeux, mais ma mémoire me dit que d’autres (signalez-vous dans les commentaires !) ont fait de belles frappes. Les jeux en défense sont faits eux aussi, et Loulou et Xan nous facilitent grandement la tâche en jouant très intelligemment. Une bien belle rencontre qui se solde par une victoire 14 à 4 contre les Bandits. Merci et félicitations à eux d’avoir été au bout du match malgré plusieurs blessures (bon rétablissement !). Soirée auberge espagnole bien sympathique ensuite autour d’une plancha : légumes et poulet marinés, taboulés, fromage, charcuteries, salades diverses, olives, il y en avait pour tous les goûts ! Une excellente ambiance avec les autres équipes (c’est ça aussi, le Tournoi des Alouettes !). Merci beaucoup aux Alouettes pour cette soirée.

 

16 juillet, jour de finales. L’équipe du FLSM joue pour la cinquième place et affronte les Rabbits de Clapiers. Ce n’est pas la grande finale, certes, mais pour nous, c’est tout comme : on a bien l’intention de se bagarrer jusqu’au bout. Le match commence mal pour les Brestois, qui encaissent 7 points dès les deux premières manches. Il faut se ressaisir ! C’est rapidement chose faite, avec une attaque très productive qui permet de rattraper le retard. En défense, les jeux sont propres. Bravo en particulier à Xan (au catch) et Manny (shortstop) qui retirent un joueur en 2 ! Les Vert et Rouges maintiennent ensuite l’écart, grâce notamment à un HR incontestable (2m derrière la clôture, chapeau bas !) de Xan (encore lui !). Une note de fin très positive pour son dernier match avec nous (snif  😥 ). Victoire 12 à 9 pour les Saint-Marcois , qui se traduit par la 5è place du tournoi.

La finale pour la première place oppose les Rockies aux Blites. Début de match très serré, jusqu’à une envolée des Blites durant la dernière partie de la rencontre. Nous avons été admiratifs de toutes les dimensions du jeu : frappes, pitching, travail du catch, jeux défensifs… Un vrai plaisir d’assister à cette lutte acharnée pour la première place !

Remise des prix puis dernière soirée, à Bergerac pour nous, et dernière nuit (très calme, trop calme ?) sous la tente… Puis il est temps de reprendre la route vers des climats plus favorables aux petits Finistériens que nous sommes (c’est un miracle que je n’aie pas fondu sous la tente) !


Classement final :

1. Blites
2. Rockies de Billière
3. BCF Paris
4. Mercenaires
5. FLSM Brest Dubliners
6. Rabbits de Clapiers
7. Alouettes de La Force
8. Bandits de Nogent

Merci à tous (joueurs, officiels, supporters) et en particuliers aux organisateurs / bénévoles des Alouettes, pour ce super tournoi ! De quoi nous surmotiver pour la rentrée : on a encore du boulot avant de se hisser sur le podium… Go go go FLSM !

PS : Merci Laure pour les photos ! La version forcelaise du résumé du tournoi, c’est par ici : https://softballalouettes.wordpress.com/tournoi-du-14-juillet-2017/

Une réflexion sur « [Softball] May La Force be with you (tournoi du 14 juillet, La Force, Aquitaine) ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.