Vous vous souvenez des Phare Ouest Series l’an passé ? C’était sympa, non ? Les Saint-Marcois ont donc décidé de remettre ça cette année ! Les 21 et 22 octobre, au Petit Kerzu, quatre équipes bretonnes ou pas se sont affrontées sur le terrain : les Webs de Noisy-le-Grand, tenants du titre, les Mariners de Nantes, les Black Panthers de Bréal-sous-Montfort et, bien sûr, vos Vert et Rouges adorés, vos Saint-Marcois d’amour, vos softballeurs chéris : le FLSM de Brest (c’est-à-dire nous-mêmes, pour ceux qui n’auraient pas saisi la subtile et modeste introduction qui vient d’en être faite). Petit retour sur cet événement de qualité, écrit à quatre mains : coach Moon (merci à elle !) pour le samedi, et moi-même pour le dimanche.


Samedi 21 octobre : premiers affrontements

Le jour n’est même pas levé que les St Marcois se préparent à un long week-end de matchs et de festivités pour le tournoi des Phare Ouest Series, Volume 3, au petit Kerzu. Déchargement des voitures, installation du terrain et de la buvette (terrain de jeu du week-end pour Tangi : un très grand merci à lui, ainsi qu’à ceux qui sont passés donner un coup de main!). 10h : réunion technique, tous les coachs sont à l’heure pour découvrir l’espace dédié au jeu.

PLAYBALL !

Bréal/Brest : rendez-vous breton en ouverture du tournoi. Ça laisse le temps à Noisy, tenant du titre, et à Nantes, de passer à la buvette pour prendre leur petit déj’. 10h30 pile-poil, Isa lance la 1ère balle du tournoi ; 3 frappeurs, 3 outs, Brest peut prendre son tour à la batte. Davy signe son retour avec un hit imité par Hélène, Claire, Charbo, Isa et Corentin : déjà 6 points, on ne pouvait pas mieux commencer ! Bréal, en attaque, marque 2 points malgré la magnifique relance de Davy du champ centre vers Tom (au catch) pour éliminer Phiphi qui file vers le marbre. Attaque suivante : Brest ne marque pas, score figé à 6/2 ; Bréal non plus, fin de 3. Heureusement pour Brest, Charbo, Davy, Hélène frappent encore lors de la manche suivante et Brest marque ainsi 3 points. Bréal prend la mesure du pitching d’Isa et inscrit 5 runs : le score se resserre, 7/9. Tom frappe le premier home run du week-end et le score remonte : 7/10. Bréal ne marquera plus et nous marquons 3 derniers points clôturant la partie 13 à 7.

2è match de la journée : Noisy affronte Nantes. Le match est une belle confrontation de lanceurs, féminins côté Noisy (9 strike outs) et masculins pour Nantes (6 strike outs). Une victoire sur le fil des Noiséens dans l’ultime manche, sur une frappe de Laurence. Bravo aux Webs !

Dans la foulée, même pas le temps de goûter aux croque-monsieurs de Tangi et Johann, que Noisy enchaîne face à Bréal pour la troisième rencontre de la journée. La différence de niveau est, ici, sans appel : 19/0 pour les Parisiens qui visiblement avaient très très faim. A noter : les 10 strike outs du lanceur de Noisy et les home runs de Manon et d’Antoine. Allez, vous pouvez y aller, à la buvette, maintenant !

4è rencontre : Brest revient sur le terrain face à Nantes. Alwena sur la plaque, début très serré (1/0, puis 3/0 pour Brest grâce au home run de Goul’). Mais Nantes ne se laisse pas distancer et revient à 3/3. Brest repasse devant 5/3, mais n’a pas le temps de savourer son avancée que les Mariners prennent le large en marquant 6 points, se mettant ainsi à l’abri : ils ne verront pas Brest les inquiéter malgré 2 derniers runs. Score final : 9/7 pour Nantes, qui a été plus mordant en attaque que Brest, qui a bafoué quelque peu son softball.

Il n’en fallait pas moins pour faire sortir coach Moon du banc et prendre les commandes du dernier match de la journée pour Brest face à Noisy. Tout le monde, sur le terrain, est au taquet pour le retour de la finale 2016. L’attaque des Webs est maîtrisée malgré de belles frappes et Brest, plus réaliste, avance tranquillement en marquant ses points par paire. Fin de 2ème manche : 4/0 pour les Saint-Marcois. Noisy retrouve son jeu et revient à 3/4. Brest marque à nouveau 2 points (6/3), et Noisy est muet durant les 4ème et 5ème manches. Tandis que les Vert et Rouges confortent leur avance en ajoutant 3 runs (imposant ainsi un score de 9 à 3), les Noiséens tentent de remonter en marquant à deux reprises. Cela sera toutefois insuffisant : Brest l’emporte 9/5. Un grand bravo à Mumu et Mika pour leur 3/3 au bâton, à Davy pour son home run sur Laurence, à Goul’ pour son retrait en 1ère base depuis le champ centre. C’est une belle victoire d’équipe !

Dernier match du samedi avant l’apéro (que certains ont déjà attaqué) : Bréal – Nantes. 3 points partout en fin de 3. Nantes inscrit ensuite 9 points en 4ème et 5ème manches. Bréal, de son côté, n’en marquera plus. Score final : 12 à 3 pour Nantes. Bravo a Poulpi pour son vol de marbre, c’est pas tous les jours !

Classement en fin de première journée :

1) Brest

2) Nantes

3) Noisy

4) Bréal


Dimanche 22 octobre : batailles finales

« Et la soirée ?, me direz-vous, y’a pas de récit de la soirée ? ». Ben c’est-à-dire, voyez-vous, que malheureusement, je n’y étais pas. Bien sûr, j’ai eu quelques échos : des histoires d’horreur, un quizz, des déguisements répugnants, des maquillages plus vrais que nature, un jambon à l’os, une sombre et humide histoire de 20h40. C’est tout ce que j’en sais, circulez !

Dimanche matin, donc, rendez-vous 8h pour le deuxième jour du tournoi. Premier match des demi-finales : Noisy vs Nantes. Les Noiséens, remontés (et imbibés de café : pas sûr qu’ils auraient passé sans encombre le contrôle anti-dopage), commencent en attaque. Le lanceur nantais met un peu de temps à se mettre en route et laisse les trois premiers franciliens monter sur base sans effort, via deux buts sur balle et un hit by pitch (ouille!). 3 points rentrent ainsi pour les Webs avant que ne soient faits les trois retraits salvateurs. Malheureusement pour Nantes, Noisy est tout aussi efficace en défense qu’en attaque, et, malgré un démarrage façon diesel (deux BB), Franck, sur la plaque, impose son rythme en enchaînant trois strikeouts qui mettent fin à la première manche. Noisy continue sur le même rythme en deuxième manche : 3 points rentrés (malgré un changement de lanceur en milieu de 2è manche pour leurs adversaires) et un seul point accordé aux Mariners. Personne ne marque en 3ème manche, mais, alors que les Nantais peinent, les Webs se déchaînent en 4ème manche en inscrivant 14 points. Score final : 20 à 1 pour les Noiséens, bien décidés à jouer, cette année encore, la finale des Phare Ouest Series.

2ème demi-finale : on se refait le match de la veille. Les Brestois sont en effet opposés, pour la deuxième fois du week-end, à leurs camarades bréalais. Les Vert et Rouges, derrière Alwena sur la plaque, commencent très proprement en défense : trois frappeurs, trois morts, que demander de plus ? L’application se poursuit en attaque : les Bréalais laissent entrer 5 points. Deuxième manche : les Saint-Marcois continuent sur le même rythme en défense, mais sont vite imités par les Brétilliens qui les éliminent rapidement. Malgré tout, les joueurs du FLSM parviennent à maintenir leur avance et, n’accordant qu’un point à leurs adversaires en dernière manche, remportent la rencontre 9 à 1. Ils empochent donc leur ticket pour la finale du tournoi, qui les opposera, comme l’an passé, aux Webs de Noisy !

Petite finale : Nantes rencontre Bréal. Les Nantais mettent rapidement les Bréalais en difficulté : 7 à 0 en fin de première manche. Malgré le hit en champ gauche de Monique, pas de points marqués non plus en deuxième manche pour les Black Panthers, mais ils ne laissent pas les Nantais en rentrer. La troisième manche est beaucoup plus difficile pour eux (en attaque : trois frappeurs, trois morts) et les Mariners en profitent pour prendre le large : 8 hits (dont deux doubles sur Dom en champ centre, dont la vitesse de course, pourtant impressionnante, n’aura pas suffi) et une bonne « gestion » des erreurs et choix adverses leurs permettent d’inscrire 11 points. La dernière manche n’est pas plus favorable aux Black Panthers, qui s’inclinent 18 à 0. Les Mariners de Nantes se classent ainsi 3èmes du tournoi.

Enfin, la finale, attendue de tous : Noisy vs Brest. Un air de déjà vu, et un désir de revanche pour les Saint-Marcois, qui s’étaient inclinés l’an passé face aux Webs. Le line-up brestois : 1. Romain (receveur), 2. Isa (2e base), 3. Goulven (shortstop), 4. Mumu (1ère base), 5. Micka (3e base), 6. Hélène (champ droit), 7. Franck (champ centre), 8. Claire (DP pour Alwena, lanceuse), 9. Corentin (champ gauche). Les Noiséens commencent en attaque et rentrent 2 points en première manche. Les Saint-Marcois ne marquant pas, et l’écart se creuse en 2e manche lorsque les Noiséens décident d’inscrire 3 nouveaux points. Une timide remontée en 3e manche (1 point pour les Brestois), qui ne se confirme malheureusement pas. Le sursaut de dernière manche (3 points bretons) ne suffira pas et les Webs l’emportent 7 à 4, demeurant ainsi tenants du titre des Phare Ouest Series. Bravo à eux ! Revanche l’an prochain ?

Classement final :

1) Webs de Noisy-le-Grand

2) FLSM de Brestois

3) Mariners de Nantes

4) Black Panthers de Bréal-sous-Montfort

Merci à tous les joueurs d’avoir fait le déplacement dans nos lointaines contrées. Merci aussi, bien sûr, à notre comité d’organisation, qui a travaillé dur sur le règlement, l’organisation de la soirée (la déco, les animations et le jambon à l’os ne sont pas sortis de nulle part : 1 an qu’Hélène engraissait le cochon dans son 3 pièces, 1 an, vous imaginez un peu le bazar ?), la réservation du lieu et du matériel, l’invitation des équipes… Merci à Tangi, et ses comparses, d’avoir tenu la buvette tout le week-end. Merci aussi aux officiels (arbitres et scoreurs) des différentes équipes, et en particulier à Michel et Rookie de Brest, non joueurs, qui ont tout de même pris leur week-end entier pour arbitrer les rencontres.
Il ne me reste plus qu’à vous dire Kenavo, et à l’année prochaine !

Ci-dessus : un Web qui s’est déjà mis en route pour le tournoi de l’an prochain. Il a peur d’être en retard : il court tellement vite qu’il est flou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.