On l’attendait avec impatience, le voilà : l’Open indoor softball de Bretagne, édition 2017, a débuté pour Brest le dimanche 26 novembre. Pas d’air de « déjà vu » cette année : la poule Ouest, dont fait partie Brest, est composée pour moitié d’équipes s’inscrivant pour la première fois en Open. Le FLSM de Brest affrontera ainsi, au cours de l’hiver, les Seadogs de Lannion (ça, c’est pour la partie connue, enfin, c’est ce qu’on croyait !), l’entente Quimper-Plougastel (ça, c’est pour la partie un peu connue, mais moins) et, enfin, les Krakens de St-Brieuc (une équipe toute belle, toute neuve).

Le dimanche 26 novembre, trois équipes étaient donc en présence : le FLSM de Brest, bien sûr (sinon je ne serais pas là à vous la raconter, eh, pomme), les Seadogs de Lannion et l’entente Plougastel-Quimper. Coach Moon (merci pour son aide ô combien précieuse !) et moi-même revenons sur première journée, qui s’est déroulée au Petit Kerzu.

Rendez-vous donné à 8h30 : presque une grasse mat’, dites donc ! En contrepartie, pas question de traîner : nous avons 25 minutes, montre en main, pour monter le backstop, tracer le terrain et en préparer les abords. Pas question d’avoir les mains dans les poches, coach Moon y veille personnellement. Succès : à l’heure dite, et malgré quelques soucis matériels (merci à Micka d’avoir amené des chaises pour pallier le manque de bancs), nous sommes prêts à accueillir nos hôtes.

Arrivée des Lannionais, et là, surprise : si nous retrouvons quelques têtes connues, nous découvrons une armada de nouveaux joueurs, visiblement désireux d’en découdre avec leurs adversaires. Nous sommes, d’une part, heureux de voir que le softball breton s’enrichit régulièrement (et, visiblement, en masse !) de nouveaux joueurs, et, d’autre part, impatients d’affronter cette équipe que, contre toute attente, nous découvrons.

Après un échauffement rigoureux et vigoureux (le légendaire froid kerzuzien vaut bien une rime riche, extra-riche, même, pour le coup), les Brestois sont dans les starting-blocks pour affronter les Seadogs. Première manche plutôt serrée : 3-1 pour le FLSM, rien n’est gagné. Malheureusement pour nos adversaires, tout bascule eu cours de la deuxième manche, durant laquelle 32 points sont inscrits par les Verts et Rouge. Conjuguant hits et buts sur balles, l’attaque Saint-Marcoise met fin à tout espoir de Lannion de remporter la rencontre, qui s’achève sur le score de 35 à 1 (à noter : une très bonne relève d’Alwena au pitching en début de 3e manche, face à ses anciens coéquipiers). Nous tenons tout de même à remercier et féliciter nos adversaires pour leur ténacité et leur sportivité au cours de ce match, pourtant très compliqué pour eux.

Les Lannionais enchaînent sur un match contre l’entente Quimper / Plougastel, qui fait ses premiers pas dans l’Open breton. L’expérience et le dynamisme des Seadogs leur permettent de prendre le dessus au fil des manches, et de remporter le match sur un score de 16 à 2. Une bien belle victoire qui les console de leurs aventures matinales, bravo à eux. (Balthazar, sache que Dubby te fait des bisous !)

Pour clore la journée, Brest revient sur le terrain avec une équipe quasi inédite : nouveaux postes, nouveaux joueurs, on change (presque) tout ! Cette fois-ci, c’est Alwenna qui starte le match. (Âmes sensibles, attention, c’est à partir de maintenant que coach Moon nous tire les oreilles et raconte à tous nos lecteurs combien on a fait n’importe quoi, ndlr). C’est avec un peu trop de décontraction que Brest laisse l’Entente courir de base en base. Passons sur le nombre d’erreurs, les mauvais choix de jeu de certains débutants, la passivité des uns et des autres, et la tendance à ne pas prendre le jeu à son compte (attitude pourtant indispensable quelle que soit l’équipe rencontrée, expérimentée ou pas). Un réel manque de saveurs sur cette rencontre, donc, même si la victoire de Brest est bien là au game over de l’arbitre (22 à 6).

Merci, comme toujours, à nos officiels (en particulier à Hervé, non-joueur, qui a pris du temps sur son dimanche pour venir arbitrer !), ainsi qu’à nos fidèles supporters, que nous sommes très heureux de voir de plus en plus nombreux. Merci aussi à Ferdinand Bonicalzi, responsable de l’Open Indoor Bretagne, d’être venu faire un saut au petit Kerzu pour nous saluer et passer un peu de temps avec nous !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.