Le dimanche 14 janvier, les softballeurs et softballeuses du FLSM se déplaçaient loin, très loin, immensément loin, plus loin que jamais pour leur 2è journée d’Open (J3 sur le calendrier, mais puisque la J1 a été remise à plus tard, ce n’était finalement que la J2. Vous suivez ?). Rendez vous compte, il a fallu traverser le pont ! C’est en effet les Plougastels et Plougastellen (« Ses habitants sont appelés les Plougastels et pour les femmes on utilise le mot breton Plougastellenn », me dit Wikipédia ; vous saviez ça, vous ? Moi, j’avais toujours dit Plougastellen pour tout le monde !) qui nous accueillaient chez eux, pour un plateau à trois équipes : FLSM de Brest, Krakens de St Brieuc et entente Red Coats (Plougastel) / Sharks (Quimper). Largement aidée par coach Moon pour le texte, et par co-coach Davy pour les images, je vous propose un petit récit de la journée !

C’était drôlement chouette : non seulement, on pu faire la grasse mat’ (lever 8h30, si ça c’est pas du luxe pour une journée de match !), mais en PLUS, on avait plus qu’à arriver et à mettre les pieds sous la table sur le terrain, déjà fort aimablement installé par nos camarades Red Coats. C’est bien luxueux. Et en plus, nulle obligation d’arriver déjà bien réveillé : il nous restait encore presque 2 heures pour émerger et manger un morceau avant d’entamer l’échauffement, le temps que nos deux adversaires du jour s’affrontent.

Au bout d’un moment, c’est quand même à nous d’faire. Bon, d’habitude, je commence toujours par un roman pour vous raconter kissékifaitkoi sur le terrain (et en plus, dixit coach Moon, ce coup-ci, c’est une « équipe inédite ! »). Mais grâce aux talents jusqu’ici méconnus de cocoach Davy en Photoshop, j’ai appris qu’une image vaut (souvent) mieux qu’un long discours.

Les plus pressés d’entre vous apprécieront d’y retrouver aussi le score par manche du match ; les autres se feront tout de même un plaisir de lire ce que coach Moon en raconte. Z’êtes prêts ?

 

Face à la nouvelle équipe de St Brieuc  (bienvenue à elle !), Brest ne fait pas de concessions. Malgré quelques Charbonnades, heureusement sans incidences sur le score, Moon n’encaissera aucun point aujourd’hui. Merci à la défense ! Les Brestois franchissent le marbre à dix reprises et jouent avec sérieux et application, évitant les  »pièges » (involontaires !) de Poulpes briochins bien souvent sur les sentiers des coureurs. Romain tombera dans les  »tentacules » du Krakencatch sur un tag au marbre ; cela n’est pas du goût de coach Moon, qui le fait savoir haut et fort (ça, pour sûr, on a tous entendu !, ndlr.) Score final : 10/0.

 

Pas beaucoup le temps de souffler : l’entente Sharks / Red Coats est chaude-bouillante (dites, je suis pas sûre de l’accord : chaud-bouillante ? chaude-bouillant ? chaud-bouillant ?, ndlr), gonflée à bloc (Jean Floch’) par sa victoire contre les Krakens.

 

Côté Brestois, Davy prend la plaque, fort de son expérience acquise lors de matchs amicaux. Une bonne gestion des comptes et quelques expérimentations de pitch plus tard, Davy s’en tire avec un tout petit point encaissé. Bravo à lui ! En attaque, les Saint-Marcois parviennent à prendre le rythme des lancers de Thierry, ancien Brestois désormais Quimpérois, et engrangent des 11 points, contre 1 point pour leurs adversaires.

Bravo a nos Homerunner du jour, Corentin, Dorian et Davy. Vivement jeudi pour les tournées ! (J’étais pas à l’entrainement hier, ils les ont payées, leurs tournées, dites ?, ndlr)

Merci à tous, hôtes, joueurs et officiels (arbitre et scoreurs) pour cette journée. Nous disons kénavo aux Red Coats et aux Sharks, contre qui nous avons déjà effectué nos deux rencontres de la saison, et à bientôt aux Krakens, que nous reverrons le 4 février à Lannion ! :yahoo:

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.