Archives de catégorie : Divers

[Softball] 1 dimanche + 1 dimanche = 4 rencontres

Les softballeurs du FLSM étaient de sortie les deux week-end passés. Votre serviteuse n’était pas du voyage, mais ce n’est pas une raison pour vous priver de résumés !

28 janvier : matchs amicaux contre les Black Panthers bréalaises

Pas de journée d’Open au programme ? Qu’à cela ne tienne, c’est l’occasion d’organiser des rencontres amicales ! Les Black Panthers de Bréal-sous-Montfort sont ainsi venues nous rendre visite le 28 janvier à Brest pour disputer deux matchs. Double merci à coach Moon qui, en plus d’avoir organisé ce rendez-vous, nous en livre le résumé !

«  Une nouvelle équipe brestoise alignée face aux Black Panthers de Bréal. Ce dimanche, place aux débutants, coachés par Micka, de retour aux affaires après quelques mois. De son côté, Moon est en mode blabla avec Annie et Jean, du Foyer Laïque de Saint-Marc, de passage pour saluer les Verts et Rouges. Beaucoup de hits, de belles courses, une bonne application du travail fait aux entraînements : que demander de plus ? A tout cela s’ajoute un très bon pitching d’Alwena : 6K, 4 BB, 1R. Sans attendre, les Saint-Marcois filent vers la victoire, qu’ils décrochent sur un score de 17 a 1. A noter : le magnifique catch plongeant de Taz, à qui le béton du Kerzu ne fait visiblement pas peur (et pourtant, Dieu sait qu’il a déjà attaqué bien des genoux et des fesses de slideurs un peu trop entreprenants!), sur une frappe de Paul.

Un apéro, une salade et un p’tit jus plus tard, c’est reparti. Micka s’illustre cette fois-ci au pitching, soutenu par un infield inédit. Les Brestois commencent en attaque et doivent faire face à une défense impeccable de Bréal : 3 frappeurs, 3 out (Phiphi est au taquet!). Les Bréalais démarrent également sur les chapeaux de roue en attaque et marquent 3 points. Brest est prévenue : va pas falloir faire la sieste ! Petit a petit, Micka prend heureusement ses marques. La défense fait preuve de maîtrise et décide de ne pas se contenter de la simplicité des retraits en 1ère base. Brest bascule ainsi en tête a la fin de la 3ème manche et la conservera grâce à ses vingt hits.

Bravo a tout le monde, et surtout à Nico pour son home run. Merci à Rookie et Juju, nos officiels du jour ; à Micka, Moon et Magalie pour les bancs ; à Micka (encore lui!) pour le café ; à Moon pour les binouses (c’est capital). Et merci, enfin, à Felix, Annie et Jean d’être venus nous supporter. C’était un bon dimanche de softball, où les newbies ont brillé.

Un grand Merci a Bréal d’avoir fait le déplacement et de partager ces moments de softball avec nous ! A la prochaine ! »

 

Dimanche 4 février : J3 de l’Open régional indoor

Le dimanche 4 février, les Vert et Rouges se déplaçaient à Lannion pour disputer leur troisième journée de l’Open régional softball indoor. Ils rentrent à la maison avec deux nouvelles victoires, restant, du même coup, invaincus sur cette phase de poules. Retour sur cette dernière journée !

Premier match de la journée : Brest-Lannion. Lannion reçoit, tant et si bien que les Brestois démarrent tout de go par une attaque. Davy, premier frappeur côté brestois, tente de lancer la machine à hits par une belle frappe en champ droit. Deux bases volées et une frappe plus tard, il est de retour à la maison, permettant ainsi aux Vert et Rouges d’ouvrir le score. Moon suit son exemple et rentre un deuxième point, profitant notamment de moments d’innatention de la batterie (un WP, une PB) pour progresser sur bases. Les Seadogs se resaisissent néanmoins rapidement et éliminent trois de nos joueurs l’un après l’autre. En défense, les Brestois débutent correctement par deux retraits en première, mais Alwena, pitcheuse du match, se fait frapper par les redoutables Olivier et Cyril (bravo à lui, tout de même, pour son double, le seul du match!). Pas question de les laisser rentrer : Johan, shortstop, et Moon, première base, s’appliquent à faire le troisième retrait de la manche, offrant ainsi aux Brestois de revenir en attaque. « Tout ça pour ça », me direz-vous : l’attaque est en effet de courte durée pour les Brestois qui ne mettent personne sur base. En défense, un bunt intelligemment placé par Baptiste permet à Karim et Matthieu, déjà sur base, de progresser. Les Saint-Marcois parviennent à éliminer Matthieu au marbre, mais il n’en sera pas de même pour Karim, qui profite des actions de ses co-équipiers au bâton pour marquer un point. Ce sera, malheureusement pour eux, le seul point de la manche, mais aussi de la rencontre. Après une autre manche d’attaque poussive pour l’équipe du FLSM, elle se réveille enfin en quatrième et cinquième manches et inscrit les points de la victoire, qu’elle décroche 13 à 1 face à leurs adversaires ce jour-là impuissants.

Deuxième match de la journée : le FLSM affronte les Krakens de Saint-Brieuc. Cette fois-ci, les Brestois débutent en défense. Ils mettent d’emblée la pression à leurs rivaux en retirant les trois premiers frappeurs. En attaque, pas de hits, mais cela n’empêche pas nos héros (ben quoi, n’ayons pas peur des mots) de rentrer deux points avant de revenir en défense. Moon, lanceuse, concède deux hits aux costarmoricains, mais la défense veille à ne pas les laisser rentrer. C’est ensuite lentement, mais sûrement, que les Brestois construisent leur avance au fil des manches, tout en maîtrisant l’attaque briochine. La rencontre s’achève sur une mercy rule en 6è manche, avec un score de 9 à 0. Bravo à tous !

Troisième match de la journée : Seadogs vs Krakens. Les Lannionais s’imposent 16 à 11 face aux Briochins.

Merci aux Seadogs pour leur accueil, ainsi que pour le match disputé (merci aussi aux Krakens!). Merci aux officiels, scoreurs et arbitres, présents ce jour-là. Nous retrouverons les équipes de Gregam et La Guerche, également premières de leur poule, le 25 février, pour un plateau final de cette édition de l’Open indoor régional softball ! D’ici là, portez vous bien !

[Softball] Open indoor, J2 (3 ?) : requins, poulpes et manteaux rouges

Le dimanche 14 janvier, les softballeurs et softballeuses du FLSM se déplaçaient loin, très loin, immensément loin, plus loin que jamais pour leur 2è journée d’Open (J3 sur le calendrier, mais puisque la J1 a été remise à plus tard, ce n’était finalement que la J2. Vous suivez ?). Rendez vous compte, il a fallu traverser le pont ! C’est en effet les Plougastels et Plougastellen (« Ses habitants sont appelés les Plougastels et pour les femmes on utilise le mot breton Plougastellenn », me dit Wikipédia ; vous saviez ça, vous ? Moi, j’avais toujours dit Plougastellen pour tout le monde !) qui nous accueillaient chez eux, pour un plateau à trois équipes : FLSM de Brest, Krakens de St Brieuc et entente Red Coats (Plougastel) / Sharks (Quimper). Largement aidée par coach Moon pour le texte, et par co-coach Davy pour les images, je vous propose un petit récit de la journée !

C’était drôlement chouette : non seulement, on pu faire la grasse mat’ (lever 8h30, si ça c’est pas du luxe pour une journée de match !), mais en PLUS, on avait plus qu’à arriver et à mettre les pieds sous la table sur le terrain, déjà fort aimablement installé par nos camarades Red Coats. C’est bien luxueux. Et en plus, nulle obligation d’arriver déjà bien réveillé : il nous restait encore presque 2 heures pour émerger et manger un morceau avant d’entamer l’échauffement, le temps que nos deux adversaires du jour s’affrontent.

Au bout d’un moment, c’est quand même à nous d’faire. Bon, d’habitude, je commence toujours par un roman pour vous raconter kissékifaitkoi sur le terrain (et en plus, dixit coach Moon, ce coup-ci, c’est une « équipe inédite ! »). Mais grâce aux talents jusqu’ici méconnus de cocoach Davy en Photoshop, j’ai appris qu’une image vaut (souvent) mieux qu’un long discours.

Les plus pressés d’entre vous apprécieront d’y retrouver aussi le score par manche du match ; les autres se feront tout de même un plaisir de lire ce que coach Moon en raconte. Z’êtes prêts ?

 

Face à la nouvelle équipe de St Brieuc  (bienvenue à elle !), Brest ne fait pas de concessions. Malgré quelques Charbonnades, heureusement sans incidences sur le score, Moon n’encaissera aucun point aujourd’hui. Merci à la défense ! Les Brestois franchissent le marbre à dix reprises et jouent avec sérieux et application, évitant les  »pièges » (involontaires !) de Poulpes briochins bien souvent sur les sentiers des coureurs. Romain tombera dans les  »tentacules » du Krakencatch sur un tag au marbre ; cela n’est pas du goût de coach Moon, qui le fait savoir haut et fort (ça, pour sûr, on a tous entendu !, ndlr.) Score final : 10/0.

 

Pas beaucoup le temps de souffler : l’entente Sharks / Red Coats est chaude-bouillante (dites, je suis pas sûre de l’accord : chaud-bouillante ? chaude-bouillant ? chaud-bouillant ?, ndlr), gonflée à bloc (Jean Floch’) par sa victoire contre les Krakens.

 

Côté Brestois, Davy prend la plaque, fort de son expérience acquise lors de matchs amicaux. Une bonne gestion des comptes et quelques expérimentations de pitch plus tard, Davy s’en tire avec un tout petit point encaissé. Bravo à lui ! En attaque, les Saint-Marcois parviennent à prendre le rythme des lancers de Thierry, ancien Brestois désormais Quimpérois, et engrangent des 11 points, contre 1 point pour leurs adversaires.

Bravo a nos Homerunner du jour, Corentin, Dorian et Davy. Vivement jeudi pour les tournées ! (J’étais pas à l’entrainement hier, ils les ont payées, leurs tournées, dites ?, ndlr)

Merci à tous, hôtes, joueurs et officiels (arbitre et scoreurs) pour cette journée. Nous disons kénavo aux Red Coats et aux Sharks, contre qui nous avons déjà effectué nos deux rencontres de la saison, et à bientôt aux Krakens, que nous reverrons le 4 février à Lannion ! :yahoo:

 

 

[Histoire du club] Poulpi presents… Fun with jerseys !

Vous connaissez  « Sheldon Cooper presents… Fun with flags ! » ? Eh bien, nous retrouvons aujourd’hui le non moins enthousiasmant… « Poulpi presents… Fun with jerseys ! » !  Une petite histoire de de la section, et en particulier de l’équipe de baseball, par ses chemises. Poulpi, c’est à toi !

Tout commence en 1993-1994, lorsqu’une bande de joyeux lurons s’implante dans la Cité du Ponant pour y pratiquer l’un des sports les plus géniaux au monde (ben oui, hé, je reste quand même aussi fan de hockey !) : le baseball. L’équipe est rapidement suffisante pour affronter les autres clubs bretons. Subsiste, tout de même, une question essentielle : on a des gants, on a des bâtons, on a des balles et on a des bases, mais vous croyez qu’on va jouer torse nu ?

Ben non, quoi ! Rendez-vous fut pris avec une petite boîte d’impression à Brest mêm’,  côté rue de Siam. Et voilà le résultat :

Oh, Mister Président !

Années après années, la section se développe et organise le all-star game breton au stade Francis le Blé. Oui monsieur, rien que ça ! Et devinez quoi ? C’est grâce à l’article du Télégramme annonçant l’événement que je, aka Poulpi, suis venu à m’inscrire au baseball. J’ai bien sûr enthousiasmé tout le monde avec mes débuts magiques… euh, non, mes débuts prometteurs… euh non, des débuts navrants… M’enfin, quand même pas, soyez pas vaches !

Cette première chemise blanche aura traîné son tissu sur tous les terrains du Grand Ouest : certains existent toujours aujourd’hui ; d’autres, malheureusement, ont depuis disparu.

Passage à l’an 2000 : le redouté grand bug n’ayant finalement pas pointé le bout de son nez, nous pouvons continuer à jouer au baseball. La chemise blanche commence à donner des signes de fatigue : il est temps de faire peau neuve. A cette époque, la section souhaite mettre en avant le nom « Dubliners », plus connu sur les terrains bretons que celui de « section FLSM ». Sur les maillots, les quatre lettres disparaissent donc au profit dudit nom. Suit un grand « brainstorming » sur la couleur. On veut quelque chose qui se démarque plus que le blanc. Pourquoi pas du bleu, déjà discrètement présent sur les premiers maillots ? Mais on n’est pas tirés d’affaire : il existe une centaine de nuances de bleu. Il faut trouver une nuance qui se rapporte à Brest. Et qu’est-ce qu’on trouve le plus, à Brest ? Ben la Marine, bien sûr. Donc on y va pour bleu marine ? Bof, trop banal : on continue de creuser. Mais dîtes donc, le nom historique de la Marine Nationale, c’est quoi ? Et ben La Royale, pardi ! Et voilà, c’est adopté : la nouvelle chemise de baseball sera bleue royal (en fait, j’en sais trop rien, mais bon, ça me plaît bien, comme histoire !).

Et voici le résultat :

Après de nombreux championnats régionaux, des plays-off nationaux, des tournois du côté de Saint-Lô, Pessac ou Barcelone, l’équipe baseball séniors démarre une triste mise en sommeil en perdant plusieurs de ses grands noms. Cependant, en parallèle, la section softball se développe et se distingue particulièrement avec des effectifs croissants.

En 2015, le Foyer Laïque de Saint Marc, demande aux différentes sections sportives de coordonner leurs couleurs de maillots et de se rapprocher des couleurs historiques du Foyer que sont le vert et le rouge, et de mettre en évidence nom du Foyer. L’équipe de softball abandonne donc le blanc et bleu, ainsi que le nom « Dubliners ». De nouvelles tenues sont commandées :

Début 2017, après une timide renaissance un an plus tôt, l’effectif de l’équipe de baseball est suffisamment fourni pour envisager une participation au championnat régional de Bretagne. Là encore, la couleur bleue n’est plus d’actualité. Des discussions agitent la jeune équipe : pour les chemises du baseball, est-ce qu’on choisit la dominante verte comme le softball, ou plutôt une dominante blanche avec du vert et du rouge ? Le système démocratique ayant parlé, c’est avec grand plaisir que je vous présente les nouvelles couleurs des baseballeurs :

Ainsi se termine l’épisode de « Poulpi present… fun with jerseys ! ». See you soon, et joyeuses fêtes !

Phare Ouest Series 2017 : get ready !

Vous aimez le softball ? Ca tombe bien, nous aussi.

Vous aimez les tournois ? Ca tombe bien, nous aussi.

Vous aviez adoré l’édition 2016 des Phare Ouest Series ? Mais c’est qu’on finirait par avoir des points communs, dites !

Bon, tout ça pour vous dire qu’on remet le couvert cette année : l’édition 2017 des Phare Ouest Series aura lieu les 21 et 22 octobre, toujours au gymnase du Petit Kerzu. Oui oui, c’est tout bientôt ! Venez nombreux, on a hâte de vous voir !  :heart:

 

 

Planning des matchs

Samedi 

10h30 – 11h40 : Bréal-Brest

11h45 – 12h55 : Noisy-Nantes

13h00 – 14h10 : Bréal-Noisy

14h15 – 15h25 : Brest-Nantes

15h30 – 16h40 : Noisy-Brest

16h45 – 17h55 : Nantes-Bréal

 

Dimanche

09h00 – 10h30 : 3e vs 2e (demi-finales)

10h35 – 12h05 : 4e vs 1er (demi-finales

12h15 – 13h45 : perdants demi-finales (3è place)

14h00 – 15h30 : gagnants demi-finales (finale)

[Save the date] Journée américaine le 3 septembre

Envie de venir découvrir le baseball, le softball ou d’autres sports américains ? Ou bien, tout simplement, fan des ambiances US ? Alors notez bien la date dans votre agenda ! Le 3 septembre de 10h à 18h au terrain avenue Foch, les FLSM baseball-softball seront présents à la Journée Américaine, version 2017. Plus d’infos sur le programme à venir !

Cette journée est ouverte à tout.e.s les curieux.ses, n’hésitez pas à venir nous rencontrer.

Pour avoir un petit aperçu de la journée 2016, c’est par ici !

 

 

Reprise progressive des entraînements

L’été, tant météorologiquement que calendairement, touche à sa fin : les baseballers et softballers du FLSM se remettent donc progressivement dans le bain. Hervé, aka Poulpi, a joué le rôle d’envoyé spécial le mercredi 9 août !

Ce mercredi, les Brestoises et les Brestois de la section baseball/softball du FLSM ont bravé les terribles températures, le vent, la pluie, les terribles conditions climatiques que l’on ne peut trouver qu’à la pointe du Finistère pour démarrer (en douceur) la saison. Bref, nos joyeux compères se sont retrouvés au gymnase de Kerisbian pour une reprise tranquille… La preuve en photo !

Rendez-vous jeudi 17 août, même heure, même lieu !

 

[Softball] May La Force be with you (tournoi du 14 juillet, La Force, Aquitaine) !

Il y a bien longtemps (bon, c’était juste le week-end dernier, mais quand même), dans une galaxie lointaine, très lointaine (ça pour sûr, c’était carrément trop loin, et encore, heureusement qu’on avait la clim dans les vaisseaux), les softballeurs du FLSM ont fièrement représenté la pointe bretonne dans le désormais célèbre tournoi des Alouettes de La Force du 14 juillet. Les Brestois avaient même réembauché leur Wookie, pour rester dans le thème ! Petit récit d’un week-end haut en couleurs (non, Xan, t’as mal entendu, j’ai pas dit « t’as pris des couleurs ! »)En vert, les récits de nos matchs ; en noir, tout le reste : comme vous pouvez le voir, le tournoi de La Force, c’est certes beaucoup de sofball, mais pas que !

 

Départ le 12 juillet à 9h ou presque. Histoire de rallonger encore un peu le trajet, le duo 22-68 rate la première sortie sur la 4 voies et laisse ainsi échapper la pôle position pourtant initialement acquise au prix d’âpres négociations. Arrivée à Vannes vers 11h30 pour récupérer deux éléments de la plus haute importance : notre Wookie national et notre Manny mercenaire. Deux premières surprises du tournoi :
– Le Wookie s’est hipsterisé depuis la dernière fois qu’on l’a vu. Sa barbe est carrément trop bien taillée pour être honnête.
– Le Manny a, lui aussi, fait des expériences capillaires, et quelles expériences ! Je n’en dis pas plus (il a déjà été bien assez victime de quolibets pendant tout le week-end), reportez vous à la photo !

Je vous fais grâce du récit de la fin du trajet : kilomètres, Saint-Etienne de Montluc, kilomètres, pique-nique, kilomètres, kilomètres, courses à Libourne, kilomètres sur des routes qui tournent et, enfin, arrivée au terrain de softball de La Force, à proximité de Bergerac. Accueil chaleureux de Laure, Christelle et Cyril. Et là, alors que les salutations vont bon train, LE DRAME : ON REMARQUE QU’IL Y A DEJA DES TENTES SUR NOTRE EMPLACEMENT HABITUEL DE CAMPING. Qui a osé ? Pourquoi la vie est-elle si injuste ? Devons-nous appuyer immédiatement sur le bouton nucléaire ? Ratée, notre semaine de camping est ratée ! On veut rentrer à la maison ! Bon, après fine analyse par Mumu, on finit par se dire que finalement, on peut peut-être se mettre juste à côté, après tout, que les Bandits de Nogent, bien que Bandits, n’ont pas l’air si méchants ; et puis bon, c’est des nouveaux, ils l’ont pas fait exprès. (Bon, ndlr, moi c’était la première fois que je venais, et je tiens à dire que je l’ai trouvé très bien, l’emplacement de substitution, il était même bien plat comme il faut). Montage des tentes, puis installation du vrai, du seul, de l’unique : ladies and gentleman, réservez un triomphe à Sir Bucky, chevalier des Dubliners et barbecue d’honneur depuis 8 générations ! Première soirée réussie, de bon augure pour la suite.

13 juillet, 9h30 : après une nuit absolument paisible ayant permis de renforcer l’amour profond et inconditionnel de Rookie pour le camping (et les karaokés nocturnes, dont j’ai oublié l’horaire précis car il n’a été mentionné qu’une seule fois), les Vert et Rouges sont fin prêts pour le début du tournoi (même Louise était en short et même Wookie était à l’heure, c’est vous dire à quel point on était motivés). On envoie deux émissaires, Moon et le Patron, à la commission technique ; on prie pour qu’ils aient la main chanceuse et tirent au sort les « bons horaires » de matchs. Une heure plus tard (on les soupçonne d’avoir passé une bonne demi-heure à essayer de négocier), ils ressortent, un peu penauds : « vous pouvez enlever vos chaussures, on joue notre premier match à 16h seulement ». Hauts les cœurs : non seulement on ne joue pas le dernier match aujourd’hui, mais en plus, demain matin, c’est grasse mat’, puisque nos deux matchs auront lieu à 15h puis 18h.

Le début de journée nous laisse donc le temps de découvrir les équipes adverses, au nombre de 7 cette année :
– Le BCF Paris
– Les Blites
– Les Mercenaires
– Les Bandits de Nogent
– Les Rockies de Billière
– Les Alouettes de La Force
– Les Rabbits de Clapiers

 

Premiers affrontements : le BCF bat les Alouettes, les Mercenaires s’imposent face aux Bandits et Les Rockies vainquent les Rabbits. Ensuite, c’est à nous ! Notre premier match nous oppose aux Blites. Ce ne sera pas de tout repos : pour avoir déjà croisé une bonne partie des joueurs sur de précédents tournois, on sait que ces gens-là ne badinent pas avec le softball ! Les Saint-Marcois sont dont remontés comme des coucous suisses en entrant sur le terrain. Et ça paye : au bout d’une heure et quart, égalité (3 partout) entre les deux équipes. Tie break. Les nerfs des Brestois, mis à rude épreuve pendant la première partie du match, lâchent hélas complètement : deux bêtises enchaînées coup sur coup permettent aux Blites de marquer le point de la victoire. Félicitations à eux pour leur victoire, et, chez nous, bravo à Loulou qui a lancé le match entier, et à Rookie, qui frappe 3 hits sur 4 passages au bâton (comme quoi, le camping lui réussit) !

Après le dernier match de la journée (BCF-Rabbits), et une douche salvatrice, c’est soirée du village pour le 14 juillet : magret de canard, feu d’artifice et dj en folie. Clou du spectacle : l’arrivée de Cindy et Nolan, fatigués (c’est loin, Cherbourg !) mais contents. Un grand merci à eux d’avoir fait le déplacement pour venir nous supporter ! Merci en particulier à Cindy, qui m’a permis de ne plus être la plus petite personne de l’équipe pendant ces quelques jours (ben quoi, ça m’arrive pas souvent ! D’habitude je suis obligée de ruser et d’avoir les cheveux en pétard pour gagner 1cm  😥 ), et à Nolan d’avoir coaché José toute l’année pour qu’il soit prêt, lui aussi (t’as vu, Nolan, je suis sympa, je parle pas de ta blessure à la cuisse et des circonstances dans lesquelles c’est arrivé !).

 

14 juillet : jour 2. Au programme : les Mercenaires et les Bandits. Contre les Mercenaires, Wookie tente de lancer la machine en frappant d’entrée de jeu un HR inside the park. Ce sera, hélas, le seul coup d’éclat au bâton de l’équipe durant ce match. En grande difficulté face à la vitesse du pitching, qui excède de très loin nos habitudes, les Dub’s peinent à monter sur base et n’inscrivent pas d’autre point pendant le reste de la rencontre. Les Mercenaires, eux, s’en donnent à cœur joie : ils parviennent à se caler sur la vitesse de lancer d’Alwena et frappent hit sur hit. Défaite 13 à 1 pour les Vert et Rouges. Nous souhaitons tous un très bon rétablissement à Alwena, blessée à la main par une balle. Deuxième match de la journée contre les Bandits des Nogent. Nous les avions rencontrés à La Guerche : la rencontre s’était achevée sur un match nul. Nous avons donc pour consigne de faire mieux cette fois-ci ! Le rythme du match est poussif, on ne joue pas un très beau softball. Peu de hits sont inscrits. Malgré tout, le match est plutôt favorable aux Fleusseumes, qui l’emportent finalement 6 à 3. Cela leur permet de finir troisième sur 4 de la poule bleue (promis, on n’a pas choisi la couleur). Ensuite, demi partie de molky, pizza time (ou « rice cooker time » pour certaines, mais c’est moins excitant, donc on ne va pas en parler ici) et bonne soirée.

 

15 juillet : jour 3, quarts et demi-finales. En quart de finales, nous affrontons le BCF, deuxième de la poule verte. Malgré de solides encouragements de Dubby (à moins qu’il n’ait été trop occupé à faire les 400 coups avec Grouik, son nouveau copain rencontré à la buvette), les Brestois font pâle figure et sont rapidement largement dominés par leurs adversaires. La rencontre s’achève 11 à 2 pour le BCF, avec notamment un beau HR frappé par Lazarro (dont je ne connais pas le nom de famille, qu’il me pardonne !). Les demi-finales nous opposeront donc à nouveau aux Bandits de Nogent. Les consignes sont claires : être beaucoup plus dynamiques qu’hier, être concentrés, frapper des hits. Pari assez réussi : le match est bien plus actif que la veille et cela réussit aux Saint-Marcois. Comme l’autocongratulation, c’est la vie, disons-le : J’AI FRAPPÉ UN HIT !!! Un tout petit simple de rien du tout, certes, mais c’est suffisamment rare que ça m’arrive pour le souligner. D’habitude, ma stratégie pour arriver en une repose majoritairement sur des prières entre le marbre et la première pour que la balle échappe des mains de la défense. Et laissez-moi vous dire que malheureusement, c’est rarement payant. Bon, trève de plaisanteries : je n’ai pas le scorage sous les yeux, mais ma mémoire me dit que d’autres (signalez-vous dans les commentaires !) ont fait de belles frappes. Les jeux en défense sont faits eux aussi, et Loulou et Xan nous facilitent grandement la tâche en jouant très intelligemment. Une bien belle rencontre qui se solde par une victoire 14 à 4 contre les Bandits. Merci et félicitations à eux d’avoir été au bout du match malgré plusieurs blessures (bon rétablissement !). Soirée auberge espagnole bien sympathique ensuite autour d’une plancha : légumes et poulet marinés, taboulés, fromage, charcuteries, salades diverses, olives, il y en avait pour tous les goûts ! Une excellente ambiance avec les autres équipes (c’est ça aussi, le Tournoi des Alouettes !). Merci beaucoup aux Alouettes pour cette soirée.

 

16 juillet, jour de finales. L’équipe du FLSM joue pour la cinquième place et affronte les Rabbits de Clapiers. Ce n’est pas la grande finale, certes, mais pour nous, c’est tout comme : on a bien l’intention de se bagarrer jusqu’au bout. Le match commence mal pour les Brestois, qui encaissent 7 points dès les deux premières manches. Il faut se ressaisir ! C’est rapidement chose faite, avec une attaque très productive qui permet de rattraper le retard. En défense, les jeux sont propres. Bravo en particulier à Xan (au catch) et Manny (shortstop) qui retirent un joueur en 2 ! Les Vert et Rouges maintiennent ensuite l’écart, grâce notamment à un HR incontestable (2m derrière la clôture, chapeau bas !) de Xan (encore lui !). Une note de fin très positive pour son dernier match avec nous (snif  😥 ). Victoire 12 à 9 pour les Saint-Marcois , qui se traduit par la 5è place du tournoi.

La finale pour la première place oppose les Rockies aux Blites. Début de match très serré, jusqu’à une envolée des Blites durant la dernière partie de la rencontre. Nous avons été admiratifs de toutes les dimensions du jeu : frappes, pitching, travail du catch, jeux défensifs… Un vrai plaisir d’assister à cette lutte acharnée pour la première place !

Remise des prix puis dernière soirée, à Bergerac pour nous, et dernière nuit (très calme, trop calme ?) sous la tente… Puis il est temps de reprendre la route vers des climats plus favorables aux petits Finistériens que nous sommes (c’est un miracle que je n’aie pas fondu sous la tente) !


Classement final :

1. Blites
2. Rockies de Billière
3. BCF Paris
4. Mercenaires
5. FLSM Brest Dubliners
6. Rabbits de Clapiers
7. Alouettes de La Force
8. Bandits de Nogent

Merci à tous (joueurs, officiels, supporters) et en particuliers aux organisateurs / bénévoles des Alouettes, pour ce super tournoi ! De quoi nous surmotiver pour la rentrée : on a encore du boulot avant de se hisser sur le podium… Go go go FLSM !

PS : Merci Laure pour les photos ! La version forcelaise du résumé du tournoi, c’est par ici : https://softballalouettes.wordpress.com/tournoi-du-14-juillet-2017/

Week-end des 29 et 30 avril : les Vert et Rouges chez les Noir et Blancs

Vieux motard que jamais : un petit résumé du week-end passé à Bréal par les softballeurs les 29 et 30 avril derniers, écrit à quatre mains avec coach Moon (merci à elle) !

Samedi ensoleillé pour prendre la route sur Bréal. Voitures et minibus (oui, Xan trouvait que le coupé, finalement, c’était sooo overrated : le minibus c’est quand même vachement plus hype)  incomplets au départ : rendez-vous avec Loulou à Guingamp et avec Wookie à Lamballe (où il avait 30 minutes d’avance, le bougre ! Mais qu’est-ce qu’ils ont bien pu lui faire à La Chèze ? RENDEZ-NOUS LE VRAI WOOKIE !). Rendez-vous aussi, théoriquement, avec Manny à Pacé, mais c’eut été trop beau que tout le monde soit à l’heure : le néo-rennais était trop saoul fatigué pour entendre son réveil et nous a finalement rejoints directement à Bréal, à l’heure de l’apéro (« comme c’est bizarre ! », écrit coach Moon), que nous partageons bien volontiers avec nos copains Black Panthers.

Programme de l’après-midi : match amical Brest-Bréal, sur un terrain de fortune intercalé entre un terrain de U12 et un terrain de U15. La challenge du jour dans ce terrain biscornu : être précis avec son bâton et frapper de beaux hit dans un champ centre scandaleusement grand (saluons le courage de Taz d’avoir bien voulu occuper cette position), et, surtout, éviter les champs droit et gauche scandaleusement petits. Challenge 100% réussi (« enfin, pour ceux dont les frappes sont sorties de l’infield, quoi », ajoute coach Moon, réaliste.) !  Une défense inédite pour les Vert et Rouges : Alwena lanceuse, Franck catcheur, Loulou première base, Wookette deuxième base, Xanou troisième base, Youenn (notre rookie du week-end, et mazette, quel rookie !) shortstop, Wookie champ gauche, Manny champ centre et Youna (dont le bras n’a eu cesse d’impressionner, chapeau !) champ droit. Début du marathon de lancers pour Alwena. Youenn fait ses premiers pas dans la charnière, sans peurs et (presque) sans reproches (« il s’est vraiment pas mal débrouillé », dit coach Moon), « animé par l’envie d’un jeune de 15 ans » (l’expression est là aussi de coach Moon :  moi, mes 15 ans, c’était il y a  moins de 10 ans, alors qu’à  elle et Charbo, ça leur rappelle leurs jeunes années)… Il en redemande déjà !

Soirée tranquille (merci aux Bréalais pour le repas !), baptême de conduite de minibus pour Alwena et nuit réparatrice au Formule 1 : de quoi être d’attaque (ou presque) le lendemain matin pour attaquer la Journée du Soft organisée par les Black Panthers. Pas de chance, pluie battante : heureusement, Phiphi a plus d’un tour dans son sac et, ni une ni deux, nous voilà arrivés dans un gymnase à quelques minutes du terrain. Quatre équipes sont présentes au complet : les Fireflies de Thorigné-Fouillard, les Black Panthers de Bréal, les Hawks de La Guerche et, bien sûr, les FLSM Dubliners (ben oui, quoi, sinon on serait pas là à vous raconter tout ça). Une équipe pas tout à fait complète : les Redwings de Rennes, répartis pour l’occasion dans les quatre équipes susnommées. Nous avons ainsi eu le plaisir d’accueillir chez les Vert et Rouges, pour la journée, Jade, Marion, Fred et Etienne (un Bréalais mercenaire !). Merci à eux quatre pour leur sympathie et leur implication dans l’équipe !

Premier match pour nous : La Guerche. Ils frappent de beaux hits et font peu d’erreurs en défense : nous perdons ainsi cette première rencontre, avec toutefois la satisfaction d’avoir fait fonctionner de manière tout à fait convenable une équipe dont les joueurs n’ont pas l’habitude de jouer ensemble, et dont certains étaient des débutants en softball. Bravo aux Guerchais pour cette victoire !

Le second match nous oppose à nos hôtes du week-end, les Black Panthers, complétés pour l’occasion par Julie des Redwings. Les Vert et Rouges retrouvent un peu de vigueur et parviennent à s’imposer face à leurs sympathiques adversaires.

Troisième et dernier match pour les FLSM : les Fireflies de Thorigné-Fouillard. Là encore, la rencontre tourne en la faveur des Brestois, face pourtant à une équipe bien plus soudée et alerte que l’an passé, lorsque nous les avions rencontrés pour la première fois. Félicitations à eux et merci pour leur bonne humeur ! De notre côté, à noter, de belles frappes de Jade et Marion.

Merci à tous pour ce beau week-end de softball, sous le soleil le samedi et sous la pluie le dimanche. Merci bien sûr aussi aux arbitres et scoreurs des rencontres.

On se revoit très bientôt à La Guerche, pour le désormais célèbre tournoi du mois de mai organisé par les Hawks. En attendant, portez vous bien !

PS : On me glisse dans l’oreillette que les baseballeurs, de leur côté, viennent de vaincre l’entente Vitré-Fougères, malgré un début de match peu favorable… Bravo à eux aussi ! Le résumé très bientôt.

PS 2 : Merci à Bréal pour la photo ! 🙂

 

Plateau CD29 Brest-Plougastel : de belles performances

Les baseballeurs n’étaient pas les seuls à taquiner le gant ce week-end : les softballeurs se sont rendus chez leurs voisins Plougastellen’ pour jouer un plateau CD29. 2 matchs dans la journée, et surtout, à en croire coach Moon qui a transmis à votre serviteuse ses impressions sur les rencontres, de belles performances dans les deux équipes…

 9h30, prêts à courir, au gymnase JJ Gall à Plougastel : telles étaient les consignes reçues par l’équipe brestoise du jour. Une fois de plus, c’est une nouvelle composition d’équipe du FLSM qui s’apprête à affronter les Red Coats dans le cadre du CD29. Après un bon échauffement, trois U18 sont alignés dès le premier playball. Bien en a pris aux coachs des Vert et Rouges : jeunes, mais vigoureux, ces trois nouvelles recrues marqueront à eux seuls 10 des 23 points inscrits au fil de la rencontre. Après une longue absence, Charbo « El Magnifico » (Charbo, je décline toute responsabilité pour ce surnom, ndlr) revient dans le groupe, rouge et motivé comme jamais (là, par contre, je suis 100 % responsable, pense à te venger la prochaine fois qu’on se croise!, ndlr). Retour gagnant également de Mumu au pitch, en batterie avec Franck. « Tout peut arriver », nous avait prévenu ce dernier la veille, lors de l’entraînement. Et tout est en effet arrivé : il signe deux CS (caught stealing : le catcheur empêche un coureur de voler en effectuant une relance sur base) sur le match. Félicitations à lui ! Les Plougastellen’, persévérants, sont agressifs au bâton et rentrent 8 points au cours de la rencontre. Malheureusement pour eux, les Saint-Marcois n’ont pas non plus l’intention de se laisser faire : leur attaque, beaucoup plus productive, leur permet de vaincre leurs voisins 23 à 8.

Après une petite collation pour reprendre des forces, les protagonistes du jour sont fin prêts pour le deuxième match de la journée. Xan remplace Mumu à la plaque, non sans succès, puisqu’il maîtrise les frappeurs adverses sans forcer ses lancers. Soutenu par sa défense, il n’encaisse que 4 points en 6 innings. Bravo Xan !  Les phases d’attaque sont quant à elles moins productives pour les Brestois que lors du premier match, mais permettent tout de même d’assurer l’essentiel : une seconde victoire (14 à 4) pour le softball du FLSM.

Merci à tous pour cette journée, et notamment à nos hôtes du jour, les Red Coats : c’est toujours un plaisir de vous rencontrer ! On se quitte sur ce petit mot de coach Moon : « A noter que Plougastel nous a probablement offert ce dimanche son plus beau softball ». Pas question, donc, pour les Verts et Rouges, de se reposer sur leurs lauriers… 😉

Les softballeurs partent ce week-end pour le tournoi du Mans : bonne route, et bonne chance !

 

20170312_153021(1)

 

 

 

Open Bzh softball : 2 nouvelles victoires au compteur

Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas votre fidèle narratrice qui vous fera ici le résumé de la journée d’Open qui vient de se dérouler. A sa place, un revenant : 22, vl’a le Garnier ! Adrien, aka Patron, vous raconte tout ça comme s’il y était (ô, miracle des feuilles de scorage !)… Merci à lui, et merci à tous leurs joueurs, organisateurs et officiels d’avoir rendue possible cette nouvelle chouette journée de softball ! Allez, Patron, c’est à toi…

 

C’est en terres morbihannaises que se déplaçaient les Dubliners du foyer laïque de Saint Marc pour affronter les Griffons de Gregam et les Wizards de Ploërmel. Brrrrrrrrr, première constatation : il fait diablement froid dans la salle des sorciers. On se croirait au petit Kerzu ! Mais bon, le terrain est grand, le plafond haut, l’idéal pour jouer au softball !

 Le début des hostilités est donné à 10h10 et c’est Ronan qui pitche avec son binôme Muriel. C’était pas gagné à la base, Ronan s’étant retrouvé à dormir dans une sorte de grange : il enchaîne les pitchs au plafond lors de son échauffement. Enfin, c’était pas vraiment une grange, mais plutôt un lieu où on aurait laissé un tracteur et une tronçonneuse allumés toute la nuit. Il s’était résigné à dormir dans sa caisse ce qui explique un début de journée quelque peu difficile.

 Et bien, croyez-moi ou non, mais son match face à Ploërmel a été nickel : 12 batteurs affrontés, 4 K, seulement 2 hits (de Nicolas et Yann) et 0 point encaissé. En plus, les brestois font le taf également en attaque avec 10 hits pour un total de 26 points en 3 manches. Mention spéciale à Davi qui, sûrement boosté par la présence de sa dulcinée, s’est permis de frapper un double et un triple dans le même match rien que ça !

 Après avoir survécu aux sorts des sorciers, il fallait maintenant s’occuper de l’assaut des Griffons. C’est au tour de coach Moon de lancer avec le terrible Rominou au catch. Vous me direz, bien entendu, que « Rominou », ça fait pas vraiment peur ; eh bien vous vous trompez grossièrement. Primo, ça a bien marché avec coach Moon, qui gagne avec un bilan similaire à celui de coach Ron : seulement 2 hits encaissés et 4K pour 0 point encaissé. Secondo, en attaque il passe 3 fois au bâton : résultat 1 BB et 2 doubles ! Alors, qu’est-ce qu’on en dit ?

 Cette victoire est surtout une victoire où tout le monde à contribué. En défense, malgré quelques erreurs, les retraits sont fait autant par l’infield que l’outfield, et en attaque, ça cogne. Et quand ça cogne pas, on fait avancer les copains avec des bunts. Mika « tracteur » Boulzennec et Xan « tronçonneuse » Tari ont même pu se racheter auprès de coach Ron en frappant respectivement 3 et 2 hits chacun (Mika, une tournée!). Résutat final à nouveau sans appel 16-0 pour les Saint-marcois.

 Le troisième et dernier match de la journée fut le derby morbihannais. Un affrontement titanesque entre Griffons et Sorciers (ça en jette non?). Les Wizards frappent les premiers en 2e manche mais les Griffons reprennent l’avantage. En 3e manche, les Ploërmelais reprennent les commandes grâce à une frappe de Philippe Caprin mais la demi-manche suivante fut plus difficile. Entre buts sur balles et hit by pitchs, Rudy Vidaud en profite pour frapper un double faisant rentrer 2 points. Il en frappera 3 au total lors de ce match ! Les grégamistes en profitent pour prendre le large 13 à 8.

 Mais voilà, les Wizards ne lâchent pas l’affaire, petit à petit, ils refont leur retard et reviennent à 12-13. Les Griffons ne s’en laissent pas compter et ajoutent 4 points à leur compteur. Malheureusement pour Ploërmel (malgré des frappes de Valentin, Benjamin et Philippe), Delphine, qui pitchait pour les blanc et rouges, effectue le dernier retrait en envoyant la balle à Aurélien.

 Victoire finale de Gregam face à Ploërmel 17 à 14. Je vous avais parlé d’affrontement titanesque, j’espère que vous n’êtes pas déçus ! 15 hits pour Gregam, 14 pour Ploërmel, autant dire que les attaques ont tenu leurs promesses…

 Ainsi, les Dubliners rentrent à la maison, congelés mais heureux, avec 2 larges victoires en poche.