Archives de catégorie : Jeunes

Semaine du 11 septembre : reprise des entraînements

Après une longue pause estivale, la section baseball-softball du FLSM remet le couvert pour la saison 2017-2018 ! Jeune ou moins jeune, féru.e du baseball ou plutôt du softball, joignez-vous à l’équipe de votre choix.

C’est quand, c’est où ?

  • Baseball séniors : mardi 19h-22h, stade du petit Kerzu ; mercredi 20h-22h, gymnase de Kerichen ; samedi 12h30-14h30, stade Foch ou gymnase de Kerichen (selon météo)
  • Softball séniors : jeudi 18h30-20h30, gymnase de Kerisbian ; samedi 10h30-12h30, gymnase de Kerichen
  • Baseball jeunes : samedi 14h-17h, gymnase de Kerichen

Pour plus d’infos, n’hésitez pas à nous contacter via facebook ou notre adresse mail : contact@brestbaseball.com

ERRATUM : contrairement à ce qui avait été annoncé précédemment, l’entraînement SOFTBALL du samedi a lieu de 10h30 à 12h30, et non de 10h à 12h.

Rendez-vous aussi le samedi 9 septembre de 09h00 à 12h30 dans les locaux du Foyer, rue du Docteur Floch à Brest pour une matinée d’inscriptions.

 

« Journée détection » : le plein de conseils pour les MiniDubs et les Diabolos !

Premier jour de vacances scolaires bien studieux pour nos jeunes baseballers : le jeudi 20 octobre, Virgile Roux et Erwan Godet, membres de l’équipe technique régionale de la ligue baseball-softball de Bretagne, sont venus au gymnase du Petit Kerzu animer une journée d’entraînement et détection pour les équipes de league, à destination des joueurs junior des équipes de Brest et Plougastel. La troisième équipe finistérienne, Quimper, n’a malheureusement pas pu se joindre à eux pour l’événement ; ce n’est que partie remise !

Dix-huit jeunes (une dizaine de Brestois, la même chose de Plogastellens) de 8 à 16 ans,  baseballers en herbe, ont ainsi pu bénéficier tout au long de la journée des conseils avisés des deux entraineurs. Séparés en deux groupes d’âge, l’un étant dirigé par Virgile et le second par Erwan, des petits ateliers leur ont tout d’abord permis de tester et travailler chaque aspect des gestes de la défense : exercices d’agilité, de précision, d’attrapés et de maniement de balles. Après une pause déjeuner bien méritée, des exercices de frappe ont pris le relai pour permettre aux enfants de se perfectionner sur l’attaque. En fin de journée, un match a permis à tout le monde, petits et grands, de tester toutes ces compétences nouvellement acquises et de mettre à exécution les conseils dispensés tout au long de la journée. La journée s’est achevée par le rituel verre de l’amitié, cher aux membres du Foyer Laïque de Saint-Marc. Chacun est ensuite reparti ravi de sa journée ; les vacances sans baseball vont sans doute paraître bien longues à certains !

Merci à Virgile et Erwan d’être venu passer la journée à Brest auprès de nos jeunes pousses. Un grand merci également aux adultes des deux clubs (Brest et Plougastel), qui ont secondé Virgile et Erwan et ont rendu l’organisation de la journée possible : Alan, Nadia, Hélène, Moon, Rookie, on vous embrasse !

groupejourneejeunesLes jeunes et leurs encadrants du jour

Commande de textiles.

Hello les Dubs !

 

La saison 2015/2016 se termine, vive la saison 2016/2017. Pour bien la préparer, il est peut-être temps de commander des textiles !

Une discussion a été ouverte sur le forum (in « ANNONCES OFFICIELLES »), où il est possible de se signaler, de se renseigner…

Le plus adapté est de contacter vos coaches et managers respectifs, qui répondront à vos questions et centraliseront les commandes.

A noter, enfin, que la section dispose de quelques articles (pantalons de baseball, notamment), qu’il est possible d’acquérir. Là encore, se renseigner auprès des coaches.

 

Migwell, 30 juin 2016

BOUTON-RETOUR-ACCUEIL-SURVOLE

Un samedi après-midi bien tranquille.

Ce samedi 28 février 2015, le FLSM Brest Dubliners se mesurait au RedCoat de Plougastel. Épisode 6357. Lassant.

Cette fois encore, le détachement cornouaillais allait tenter de bousculer la troupe verte, fait aggravant, sur ses terres léonardes. Affligeant. 

A14h03, au Baseball, nos jeunes pousses Dubs rencontraient les fraises primeurs, pour une victoire 15-8. Brillant. 

A15h31 tapantes, le Softball mixte senior brestois laminait le RedCoat. Score final : 18 à 7. Éblouissant. 

A 17h 5 minutes et 53 secondes, l’après-midi se terminait dans un bain de sang autour d’un goûter bienvenu. Devait aussi y’avoir des bières mais j’extrapole. On ne m’a rien dit. Mais sûrement. Mais quand même j’extrapole.  C’est pas bien. Niveau journalistique,  zero, avouons. Faut bien écrire quelque chose. Et là,  je ne prends pas trop de risques. Zéro quand même niveau journalistique. 

Vous trouvez que c’est un peu court pour un article ? Vous avez parfaitement raison mais c’est tout ce que j’ai. La prochaine fois vous écrirez vous-même, ce sera certainement mieux. C’est dingue, ça.  On se saigne pour écrire pépère quelques lignes, alors qu’on a plein de trucs mieux à faire, et on se fait engueuler.  Bon, ben, c’est tout. Voilà. Vous avez gagné, tiens !

 

Migwell,  2 mars 2015

retour accueil

Un dimanche au gymnase…

 

Brest, dimanche 19 octobre 2014. Les Brestois du Foyer laïque de Saint-Marc accueillent leurs voisins de Plougastel au gymnase de Bellevue.

Au programme, softball mixte senior, suivi de baseball jeunes.

1- Les seniors, softball mixte

A 14h00, après un échauffement laissant entrevoir la musculature impressionnante des softeux, playball ! L’occasion d’éprouver grandeur nature les joies des sports de battes pour les nouveaux arrivants ou de tâter du parquet pour ceux qui remettent le gant. Côté Brestois, Coach-Moon à la baguette, fait entrer les bleus (entendre les nouveaux !) sur le diamant : Hélène, Virginie, Valérie, Sam, ainsi que Tom et Romain, les « redoublants »… Bien sûr, les anciens sont là aussi: Poulpi, Goulven, Jennyfer, Yannick, Rookie… Charbo, qui n’avait encore rien fait de mal, mais on préfère anticiper, est désigné coach de 1ère. Au scorage, Dame Isa règne en maîtresse, soutenue par Juliette aux applaudissements. Enfin, Blue-Ronn prend la plaque, secondé par Adrien, le Migwell ayant fait défaut. Au-delà du score de 8-0 pour les Brestois, on retiendra surtout la bonne tenue des p’tits nouveaux et des vieux en phase de dérouillage. Et c’est donc à coups de frappes, de vols de bases et de courses épiques que les Saint-Marcois s’imposent. Face à eux, l’armada des Raides-Coats, composée en grande partie de nouveaux et de quelques anciens qui commencent à prendre de la bouteille, sous le très haut patronage de Coach-Morgan, ex-Grégam et ex-Dubliners, licencié pour abus de boisson, que l’on ne présente plus… Défense brestoise propre avec une batterie inédite : Goulven, réveillé, au pitching qui fait ses premiers « K » de la saison et Rookie au catch….. Oui, oui, vous lisez bien : Rookie au catch. Un backstop ambulant, une envergure d’albatros, un bras élastique… Mike Piazza sors de ce corps !

0piazza0

Y’a une certaine ressemblance, non ?

Seul souci, son swing dévastateur mais totalement déréglé… Des fouballs à foison, lui valant le surnom de « Tromblon », dont l’une dans les gradins à l’étage, « sonne » temporairement Florence. Plus de peur que de mal, mais bon. Quelle brute, ce Rookie, maintenant qu’on commence à avoir des spectateurs !

Le témoignage du coach laminé. « Journée agréable à vos côtés. Ambiance bon enfant. Match speed ! Beaucoup plus de hits pour l’équipe de Brest (NDLR : Tu m’étonnes !). Ce qui vous permet de marquer des points et de mettre en doute la défense des RedCoats. Plougastel a limité la casse en retrouvant sa confiance et ses automatismes au fil du jeu. (NDLR : Tu parles !) »

Le témoignage du coach lamineur. « Contente des recrues, mais (NDLR : Y’a toujours un mais) maintenant, il va falloir jouer des matches en condition de compétition (NDLR : Bande de larves). Contente également du coup de main donné pour les gâteaux, pour l’arbitrage, le scorage, le nettoyage de la salle (Dabeul Ju, Valérie et Hélène), autant de choses qui nous soulagent, Ronn et moi, et nous permettent de nous concentrer sur le coaching et plus globalement l’aspect sportif. »

2- Les mômes

15h00, échauffement des jeunes : encore plus beau à voir que les seniors et pourtant la barre est haute. Playball 30 minutes plus tard. Arbitrage : Tom (plutôt bon), Charbo (beaucoup moins, de son propre aveu), scorage Dame Isa toujours, coaching Moon et Ronn, responsable applaudissements Juliette et de nombreux parents. Un peu les seniors aussi, quoique plus concentrés à se désaltérer… (NDLR : voile pudique). Là-encore, les Brestois vont dominer les débats, nos coaches mêlant intelligemment l’expérience des anciens à l’énergie fougueuse des p’tits nouveaux… Mais tous ont bien joué, Léonards et Cornouaillais, et c’était un vrai plaisir de les voir courir, lancer, batter avec force cris, rires et sourires… Score final : 10-2 (8 points d’écart là-aussi, comme les grands !).

Satisfecit aux Brestois pour la multitude de gâteaux réalisés. Si on abandonne le softball, on pourra toujours ouvrir un salon de thé (NDLR : et aussi un bar). Et un souvenir émouvant pendant ce goûter, le sourire béat de Ronn quand il a constaté avec délice que trois quatre-quarts l’attendaient sur la table dressée (NDLR : mathématiquement, trois quatre-quarts font douze quarts, soit trois. Tout le monde s’en fout, mais bon, faut être précis).

Un grand merci à nos amis de Plougastel qui se sont déplacés en nombre pour cette première confrontation de la saison avec leur bonne humeur et les boissons (NDLR : et encore merci pour la défaite).

Une médaille aux jeunes plougastels qui ont donné de la voix pour encourager leurs aînés sans discontinuer depuis l’échauffement jusqu’à la fin du match (NDLR : fin prématurée, merci à Mike « Rookie » Pizza). Félicitations à tous les nouveaux pour ce beau spectacle et leurs performances sportives. Et surtout, bravo à tous les participants, enfants, parents, joueurs, supporters, pour ce magnifique état d’esprit que nombre de sports peuvent nous envier.

Bon allez, dispersion, j’vous ai assez vus.

Migwell with Charbo inside, 22 octobre 2014

PS : j’ai un maillot de Mike Piazza.  Je sais, vous vous en foutez…

retour accueil

 

 

20 ans. L’âge de raison.

1994.

Quelques jeunes chevelus, étudiants pour la plupart, ceci expliquant pourquoi ils étaient chevelus, se rassemblaient au Bouguen pour taper la balle cousue.

Il pleuvait (il pleut toujours à Brest, autant partir sur ce postulat). Le terrain, en stabilisé, était dur et râpeux. Les projecteurs éclairaient peu. Parfois, des footballeurs nous disputaient le terrain ; mais eux n’avaient pas de battes…

Si je compte bien, ça ferait dans les 20 ans. 20 piges, dis donc. Ça ne nous rajeunit pas.

Le « taulier » de cette joyeuse équipée ? Maurice Nicolas, of course.

Non, pas Maurice. Boris !

Ah ouais, merde, je n’ai plus toute ma tête. Mais ça fait 20 ans !

Grâce à sa passion, tantôt en haut, parfois plus bas, la section baseball-softball du Foyer Laïque de Saint-Marc aura traversé les âges (autant y aller franco, tant qu’à y’aller), pour venir fêter ses 20 ans.

Des époques fastes, voyant le club se hisser jusqu’au titre de champion de Bretagne de baseball, lorsque réunir neuf  joueurs pour assurer un match à l’extérieur relevait parfois de l’exploit.

Des périodes plus creuses, lorsque la section baseball fut mise en sommeil faute de combattants.

Boris n’a jamais lâché. Comme le FLSM, notre club, qui lui non plus ne nous a jamais lâché.

D’autres sont venus. Partis, revenus, repartis… Les Baran, Laquel, Miossec, Palud, Bourvic, Sévère, Quioc, Morin, Kraffe, Le Maout, Garnier… En passant par Ronan Kermaïdic, notre actuel directeur sportif ou Aude Georgelin, coach à la main de fer dans un gant de… cuir. Et tous les autres. Les dizaines d’autres…

Hier le baseball, aujourd’hui c’est le softball mixte qui porte la section sur les diamants de métropole. Vice-champions de Bretagne indoor 2014 et vice-champions Grand-Ouest outdoor 2014. Ce sont également nos jeunes qui s’échinent, semaine après semaine, pour devenir des virtuoses du pitching, du batting, du catching

Ce sera peut-être demain l’équipe de baseball qui renaîtra. La braise couve encore et ne demande qu’un souffle pour s’embraser à nouveau. Un souffle ou un coup de vent. A Brest, on connaît !

Mais la section baseball-softball du FLSM Brest, c’est aussi un nom, comme tout sport d’origine américaine qui se respecte. Ce sera « Les Dubliners », du nom du bar que fréquentaient avec assiduité les pionniers. Le bar existe encore. La section aussi…

Une pensée également pour les « Corsaires », autre club de baseball de la ville, créé par François Gadré et qui fusionnera avec les Dubliners en 2003.

Bon j’arrête là, je vais me mettre à chialer. Car si le club fête ses 20 ans, vous vous doutez bien que pour les premiers Corsaires/Dubliners, ça ne s’est pas arrangé non plus niveau âge…

Allez, trêve de blabla, on n’a pas tous les jours 20 ans, merde ! On a beaucoup de choses à se raconter, beaucoup de personnes à remercier, beaucoup de projets à évoquer, beaucoup d’anecdotes…

Pour fêter ces 20 ans, nous avons décidé de nous retrouver le samedi 15 novembre au Foyer, 12 rue du Docteur Floch à Brest-Saint-Marc.

Le plus grand nombre est espéré.

Aussi, si vous avez côtoyé le club de près ou de loin, si vous en avez fait partie le temps d’une saison, d’une décennie, si vous connaissez des personnes, en Léon, en Finistère, en Bretagne ou dans le reste du monde, qui ont façonné un bout de notre histoire, contactez-nous, contactez-les, pour notre journée de retrouvailles.

L’adresse mail du club : contact@brestbaseball.com

 

Le Résumé :

1-      Le FLSM BREST DUBLINERS fête ses 20 ans.

2-      Ça se passera le samedi 15 novembre 2014.

3-      Ce sera dans les locaux du Foyer.

4-      Vous êtes attendus, espérés.

5-      Aidez-nous à contacter les anciens.

6-      C’est tout.

7-      Vous pouvez fumer mais je le déconseille.

8-      Rompez.

 

Migwell, 12 octobre 2014

 retour accueil

 

C’est la rentrée !

Hello tout le monde ! Les autres aussi !

C’est la rentrée ! Quoi déjà ? Vous ne pensiez tout de même pas que vous alliez continuer à vous la couler douce ? Parce qu’avec toute la bière que vous m’avez englouti au cours de l’été, il va falloir me perdre ce ventre. Et fissa, en plus.  Non mais sans blague ! Et je ne parle pas des pizzas…

1.- Les rendez-vous

Samedi 6 septembre : journée portes ouvertes au Foyer, 12 rue du Docteur Floch à Brest. La section baseball/softball tiendra un stand. Dans le même temps, et également l’après-midi, tenue d’une permanence au magasin Décathlon de Brest.

C’est pas tout.

Samedi 13 septembre : rebelote, tenue d’une permanence au magasin Décathlon de Brest pour les redoublants (les autres aussi ; en fait, tout le monde).

C’est toujours pas tout !

Dimanche 14 septembre : match amical de softball (mixte, outdoor…) FLSM Brest – ASPTT Lannion à Guipavas, dans le cadre du 70ème anniversaire de la libération de la ville. Si vous n’aimez pas le softball, vous pouvez quand même venir, le programme est alléchant : reconstitution historique d’un camps américain, défilé de nombreux véhicules de l’armée américaine, exposition de nombreux véhicules blindés, jeeps, chars, reconstitution d’un hôpital de campagne, reconstitution du D-Day (NDR : ambitieux !), expositions, démonstration des systèmes de transmission de l’époque… Et j’en passe !

C’est tout.

2.- Les inscriptions :

Vous trouverez un magnifique dossier d’inscription pour la saison 2014-2015 en cliquant ici, ou en vous débrouillant tout seul pour le trouver dans le site. Il y est. Si, si, faites un effort, merde !

3.- La remise en forme :

Vous allez reprendre le chemin de l’entraînement. Rapidos. Les coachs sont remontés comme des pendules et affûtés comme des lames. Je ne vous dis pas comment vous allez en baver. Mais bon, vous voulez gagner des matches ou pas ? Allez, au taf !

4.- Je ne suis pas concerné par le programme de remise en forme vu que j’ai bu moins de bières que vous et que je rentre dans mon pantalon d’arbitre.

5.- J’espère que je ne me suis pas gouré dans les rendez-vous (quand même 3 sur 10 sur l’échelle de Gourance).

Bon allez, je vous laisse, tout ça m’a donné soif. Je vais m’en ouvrir une petite. Non, pas vous. Finissez d’abord vos 30 tours de terrain et après on verra. Et moins de bruit, vous m’épuisez.

 

Migwell, 4 septembre 2014

 retour accueil

3ème derby finistérien, le C/R.

 

Salut les Dubs’ ! Réjouissez-vous, nous sommes de retour… Y’a pas encore eu de plainte, on continue…

Non, je n’ai pas retrouvé le classement du – inspirez – championnat de Bretagne indoor de softball mixte – expirez. De toutes façons, tout le monde s’en fout. Bon, puisque vous insistez, schématiquement, Rennes 1 est en tête, devant Brest et Lannion (ou l’inverse), puis vient Rennes 2. Et au final, on finira quatrièmes. C’est notre place, non ? Alors pourquoi voulez-vous que je me casse ? Avec tous ces C/R à rédiger sur le dos !

Bon, arrêtez de vous plaindre, maintenant. Vous êtes d’un pénible quand vous vous y mettez. Je n’ai pas que vous à m’occuper, non plus.

Bon, j’en étais où ? Ah ouais, le C/R des matches contre Ploug. Ben, j’ai du lourd, figurez-vous. Après Franck-le-Pirate, qui nous avait assisté la semaine dernière, aujourd’hui c’est Coach-Moon en personne qui vient nous donner un coup de main. C’est pas du lourd ça ? Non, pas de grossièreté, vous savez bien que je n’aime pas ça.

Coach-Moon, donc. Si, si, je la connais un peu, ne soyez pas jaloux…

Ce samedi 18 janvier, Le Doaré faisait salle comble pour assister au 1er derby finistérien de l’année 2014. On a du refuser du monde, c’est dire ! Les Fraises de Plougastel, plus rouges que jamais, la colère le disputant à la honte, revenaient en terre brestoise pour tenter de laver l’affront.

La mômerie ouvrait le bal…

Au grand complet, les Diabolos (-Fraises, explication de rattrapage du jeu de mots, la prochaine fois prenez des notes, merci d’avance), la paille entre les dents, s’apprêtaient à tailler en pièces nos 10 valeureux Dub’s, quelque peu impressionnés par le public. Une première manche très disputée laissait les deux équipes sur un score de parité de 6 à 6. C’est bien dit, hein, score de parité ! C’est ça, être coach de haut niveau, faut du vocabulaire. C’est pas donné à tout le monde. C’est pas vous avec vos mesquineries habituelles qui nous sortiriez des mots comme ça ! Le second passage de Plougastel au bâton rencontrant moins de succès face au 3ème lanceur des Dub’s, les Fraises ne croisaient le marbre que par 2 fois. Nos petits Bleus avaient alors les cartes, mais surtout les battes (houlalà, humour maintenant !) en mains pour conclure la rencontre, en faisant parler leur puissance d’attaque. Six nouveaux points étaient ainsi inscrits, sellant la partie sur le score de 12 à 8.

Restait alors à toute cette mômerie, vainqueurs et vaincus, d’aller déguster un goûter bien mérité, sous l’oeil attentif de Cécile, toujours présente, toujours fidèle, toujours dévouée…

Après ce sympathique lever de rideau, place maintenant à la rencontre seniors.

Les Red-Coat, en manque d’effectif et au bord du dépôt de bilan pour insuffisance de résultats, se voient renforcés de trois Brestois, et pas des moindres. Le plus…vieux d’abord (ni Coach-Moon, ni votre serviteur, en pré-retraite) : Crazy-Al en personne, de retour après un trimestre sabbatique. Une délicate opération du coude droit, très sollicité, nous sommes-nous laissés dire… Le plus « baseballeur », ensuite : au pitching , le longiligne, l’élégant, le très technique Goulven (bien penser à prononcer « Goulvène » pour éviter les ennuis). Le plus debutant, enfin (uniquement sur les terrains de soft puisque c’est aussi un baseballeur accompli) : notre sympathique junior Jeremy. Autant dire qu’on leur a filé du lourd ! J’me demande, si c’était pas trop, finalement… ‘Fin bon, maintenant, c’est trop tard, faut y’aller !

Toujours très bruyant, le large public se voyait donc offrir un duel fratricide de lanceurs.

Pour les Dub’s, une 1ère à la plaque, le flegmatique et plus beau des  barbus Wookie négocia à merveille, et avec ce calme légendaire que tout l’ouest lui envie, la 1ère manche, en n’encaissant qu’un seul point. C’est ça le travail, mes p’tits pères. Le Wookie, il paye pas d’mine comme ça, mais il bosse. Et crac, il nous sort la manche du siècle ! Le travail, le travail, le travail ! Voilà, la devise du Wookie. C’est tout ! Les Fraises-Coat, un genou à terre, investissaient le diamant, laissant la batte aux Bleus. Carton plein pour les Dub’s, 6 points donc. Sarah échouait malheureusement de peu, et devra donc attendre pour fêter son 1er point de l’année.

La 2ème manche tournait en faveur de Plougastel, qui scorait 3 fois, restant ainsi au contact des Dub’s. 6 points à 4 au seuil de la dernière manche.

La 3ème reprise s’annonçait serrée. Wookie, qui avait pioncé toute la seconde manche, sentant soudain la pression et l’engueulade arriver, rampa jusqu’à la plaque. On se disait, bon, il s’est économisé, il va nous les laminer pépère. Une boucherie, pensait-on dans les rangs brestois, le Wookie va les hâcher fin. Le travail qui paye, quoi ! Ce fut bien la boucherie, mais pas celle annoncée. En fait, Wookie avait décidé de continuer à s’économiser, au cas où…

Mais au cas ou quoi, bordel ?

Chais pas, vous lui demanderez quand vous le verrez…

Toujours est-il que pendant ce temps-là, les Diabolos-Coat, galvanisés par l’approche de l’apéro (y’a pas que nous qui picolons, autant dénoncer tout le monde), inscrivaient 5 nouveaux points.

Non ?

Si, si.

Ceux qui ont poussé leur études à leur terme auront sans doute déjà compris : avant l’ultime passage au marbre des Dub’s, les Reds-Diabolos mènent 9 à 6.

Je répète ici un des points essentiels du réglement des Dubiners, rappelé par Coach-Moon à ses troupes : « un derby, ça ne se joue pas, ça se gagne » ! Alors, vous allez vous reprendre, bande de larves, et fissa avec ça ! On va pas se faire tondre chez nous devant huit spectateurs, merde !

Avec rigueur et détermination, les Bleus emplirent donc conciencieusement les bases, avant de scorer 6 fois, clôturant la marque sur le score de 12 à 9.

Ouf. C’est pas passé loin ! A force de déconner, on va bien finir par se faire battre par les Reds-Fraises !

Je m’ennerve un peu, mais ce sont bien deux victoires de Brest qui scellaient ce beau samedi rempli de sourires et de rires.

Coach-Moon tenait, pour finir, à adresser ses félicitations à Ronn, qui était élu dans le même temps au sein de la commission régionale softball de Bretagne (j’y ajoute les miennes ; du coup, on va aussi pouvoir truquer le championnat, c’est bon, ça). Au fait, c’est pas plutôt lui le plus barbu des licenciés, avec son Boston spirit ? Il me semble, quand même.

Et le Wookie dans tout ça ?

Ben, il est parti se pieuter direct pour s’économiser. Il avait tout donné dans la première manche…

 

Migwell,  21 janvier 2014

 

Photo : http://www.flickr.com/photos/lapstrake/6148285630/

Des fraises au menu samedi 23/11/2013

Bon, dimanche dernier, nous avons becqueté tranquilos du clebs. De mer, mais du clebs quand même. Après ? On s’est vu trop beaux et, sur la lancée, on a voulu passer aux poulettes. Sauf que là, on est tombé sur un os. Et les os de poulet, bonsoir. En fait, on s’est fait hacher fin.

Du coup, retour sur terre. Samedi, y’aura d’la fraise au menu.

De la jeune, d’abord. De la mômerie, genre Diabolos. Là, on connaît, on les a déjà laminés plusieurs fois.

Mais ensuite, changement de limonade. Y’aura du RedCoat sur le parquet. Ce fumier de Morg a monté une équipe de mercenaires pour nous fumer. Dimanche, ils sont même passés nous espionner. Je les ai surpris à rigoler, dis donc. Si, si. Aucune morale. C’est dingue, ça. Des casquettes noires, des longs manteaux, pas rasés avec ça. Ca promet. Faudra serrer les rangs, les Dubs, c’est un derby.

Je rappelle les règles du derby :

1 Un derby ça ne se joue pas, ça se gagne !

2 Tous les coups sont permis. Je ne serai hélàs pas là pour vous aider (je serai en train de saboter le bateau du Morg).

3 On s’en fout de l’état d’eprit. Garder en mémoire le règle n° 1. Si difficultés, revenir à la 2. Importante, la 2.

C’est tout pour aujourd’hui. Vous pouvez recommencer à ne rien faire.

Allez les Dubs, bon sang de bois. C’est un derby !

Ah oui, j’allais oublier : c’est de 11h00 à 17h00, salle de Kerichen (voir plan dans l’onglet « Plan d’accès »). Bon, si j’ai réussi à couler le raffiot assez tôt, je passerai p’têt. Mais j’promets rien, allez pas vous faire des idées.

Migwell, 20 novembre 2013

Photo : http://www.flickr.com/photos/42787780@N04/6984507532/